Chaque investisseur est au courant que la fiscalité de la France est confiscatoire surtout quand on observe la façon dont les fonds sont réutilisés. Cela vous pousse alors à mieux maitriser votre fiscalité et à optimiser la redistribution des revenus. Il faut avouer que les possibilités pour les contribuables de réorienter les dus à l’état s’avère compliqué. Par ailleurs, quelques solutions existent, mais peu sont ceux qui permettent de faire bénéfice d e levier de financement tout en conservant une réduction de la fiscalité. C’est dans ce contexte que l’on parle d’investissement Pinel.

Grace à l’investissement Pinel, il est possible de  solutionner et de stabiliser les niveaux faibles de l’impôt sur le revenu. Ainsi comme toutes classes actives, un investissement doit respecter un cahier de charge bien établi.  Cet investissement peut durée sur au moins 6 ans. Durant ces six années, plusieurs erreurs peuvent être evitées.  Voici, 6 des erreurs à ne pas commetre lorsqu’il s’agit d’investissement Pinel.

1.Être focalisé sur la réduction fiscale

Ce type d’investissement ne doit pas être pris comme un simple moyen de réduction fiscale. L’erreur que la plus part des particuliers commettent, c’est de décider d’investir dans le domaine de l’immobilier sans considérer les risques. L’avantage est qu’une acquisition immobilière est toujours fructueuse même quand elle est additionnée à une réduction fiscale. Vous ne devez donc pas oublier que la réduction fiscale découle d’une opération immobilière et que votre gain fiscal est un outil à votre avantage et non une finalité.

  1. Investir dans un endroit familier

Vous devez vous mettre à l’esprit que faire un achat immobilier ne doit pas se résumer qu’a une simple persuasion. Ni sur les possibilités positives de vous acquérir un bon investissement dans une ville économique ou dans ses alentours. Par exemple votre propriété Pinel doit être mis en location pendant 6, 9 ou 12 ans. Si vous pensez que vous envies peuvent varier et votre bien que vous avez destiné à la location peut se transformer un logement personnel ; alors éviter de faire un mélange de projet.

  1. Ne pas avoir un projet bien établi

Dans ce cas, souvent le particulier  ne  prend pas en compte les risques et les facteurs économiques existants. Votre investissement doit être bénéfique sur un long terme pour pouvoir être mis en location ou à la revente. Ce système permet de disposer de plus de logements dans des endroits où la demande est élevée. .

  1. Ne pas identifier le bon prix

Par exemple, pour une acquisition trop chère, il est mieux de ne pas s’y référer. Vous devez vérifier si la valeur du bien est cohérente par rapport au bien sur le marché tout en analysant toutes les variables qui entre dans votre acquisition.

  1. Acheter dans un endroit trop concurrencé

C’est tout bien d’acquérir un bien pour ensuite la revendre pour cela la concurrence fait le bon bénéfice à votre investissement. Exiger la date de livraison trop rapide

Fixer ses espoirs sur un bien livré très rapidement, est une erreur potentielle. C’est tout évident qu’une livraison rapide permet de diminuer les frais d’impôts, cependant, il faut se poser de bonnes questions. Tel qu’on conçoit certain projet, il faut sa concrétisation sur le marché avant d’avouer faire un gain fiscal.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici