« Prévoir » est le maître mot de toute assurance obsèques. Ce type de contrat permet d’épargner un capital pour le financement des funérailles de son titulaire. Un bénéficiaire est désigné pour s’occuper du bon déroulement de celles-ci ; il peut être un membre de la famille ou directement une société de pompes funèbres.

Si le bénéficiaire est une société de pompes funèbres, il faut penser à désigner un bénéficiaire de second rang. Dans le cas contraire, et si le capital épargné dépasse le montant des funérailles, c’est la société d’obsèques qui empoche le surplus. Zoom et explications sur les contrats d’assurance obsèques.

Epargner pour ses obsèques pourra soulager vos proches

Organiser des funérailles n’a rien de plaisant, surtout quand les moyens sont limités… et encore plus quand vous êtes en train de vivre un deuil. Cependant, le défunt y avait peut-être déjà réfléchi en souscrivant à une assurance obsèques. En moyenne, le capital épargné avoisine les 4500 euros d’après Lassurance-obseques.fr.

Chacun prévoit ses funérailles comme il l’entend. Certains pourront épargner plus que d’autres. L’épargne pour ce type de contrat varie de 1 500 à 10 000 euros en moyenne. Le plafond s’élève, lui, à 20 000 euros en règle générale.

Connaitre le montant à octroyer à son assurance obsèques : une opération délicate

Comment connaître le montant que l’on doit épargner ? Les prix varient en fonction de l’inflation. Il est donc difficile de prévoir juste la somme qu’il faut. Si l’argent économisé ne suffit pas pour la crémation ou l’inhumation, les proches seront alors obligés de compléter pour couvrir la totalité des frais engendrés par l’enterrement.

Si les sommes épargnées sont trop importantes, le surplus sera remis aux bénéficiaires du contrat d’assurance obsèques (et uniquement le surplus depuis la loi Sieur en 2013). C’est là qu’il faut se méfier. Si le bénéficiaire est une société d’obsèques, c’est celle-ci qui gardera le surplus. Il existe une alternative pour contrer cette situation. Il faut désigner un bénéficiaire de second rang parmi ses proches.

L’assurance obsèques est d’une grande utilité. Il est nécessaire de prendre ses précautions pour éviter que vos proches soient pénalisés à votre décès. De nombreux contrats existent, vous pouvez effectuer un comparatif sur Lassurance-obseques.fr par exemple.

Vérifiez à bien lire les clauses du contrat ; elles sont parfois tendancieuses. Et n’hésitez pas à demander conseils à votre conseiller : son devoir est de vous avertir.

En savoir plus : https://www.lenouveleconomiste.fr/assurance-obseques-a-savoir-pour-financer-ses-propres-funerailles-63810/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici