Qu’est ce que le portage salarial ? Pourquoi en faire

Accueil Entreprise et Business Création d'entreprise Qu'est ce que le portage salarial ? Pourquoi en faire

Quitter son emploi pour concrétiser un projet personnel est souvent un pari risqué. Du jour au lendemain, vous pouvez tout perdre et vous retrouver sur la paille. Mais, pour éviter ce genre de situations, on peut combiner le salariat et le travail indépendant. Ce statut atypique appelé portage salarial garantit la sécurité du travailleur, en réduisant les risques. Comment se mettre en portage salarial ? Qui peut faire du portage salarial ? Découvrez les réponses dans ce guide.

C’est quoi le portage salarial ?

Né dans les années 80, le portage salarial n’a connu son essor qu’à partir de 2010. Selon l’art L1251-64 du Code du travail, le portage salarial est un « ensemble de relations contractuelles entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes ». C’est une forme d’emploi qui permet à une personne de réaliser de manière autonome des missions pour une société de portage. Cette dernière fournit le matériel dont le salarié porté a besoin pour accomplir ses tâches. En retour, celui-ci perçoit des rémunérations en fonction de ses missions.

Qui peut faire du portage salarial ?

Le portage salarial est destiné à tout le monde. Des jeunes diplômés aux cadres en activité en passant par les retraités, les consultants, les freelances et les autoentrepreneurs. Par exemple, un chef d’entreprise peut faire du portage salarial  pour faire face aux charges de sa boite. De même, un freelance ou un consultant a la possibilité de faire appel au portage pour éviter les longues procédures administratives. Le salarié qui souhaite avoir plus de temps pour lancer son projet peut aussi faire du portage salarial.

Toutefois, certaines professions sont incompatibles avec ce mode de travail. Il s’agit des professions libérales réglementées : avocat, médecin, expert-comptable, psychologue, huissier de justice, pharmacien, notaire, architecte… D’autres activités comme celles de services à la personne ne sont également pas concernées par le portage salarial. On peut citer entre autres : la garde d’enfant, l’assistance aux séniors et handicapés, l’aide-ménagère.

Pourquoi opter pour le portage ?

Le portage salarial offre de nombreux avantages au travailleur. Ce dernier bénéficie en effet :

  • Du statut de salarié ;
  • D’une assurance professionnelle ;
  • D’une rémunération garantie ;
  • D’un accompagnement.

Le salarié porté bénéficie du régime social des salariés tout en étant autonome. Il peut donc mener une autre activité professionnelle sans rendre compte à qui que ce soit. C’est le principal avantage de ce mode de travail. Ce statut de salarié classique garantit la protection du travailleur qui bénéficie également de certains droits. Il a droit au chômage à la fin de son contrat avec son employeur. Il a également droit à 2,5 jours de congé payé chaque mois. Il bénéficie aussi d’une assurance maladie. La loi impose aux entrepreneurs de souscrire une assurance professionnelle pour pouvoir exercer leur métier. Mais, le tarif de cette assurance est souvent élevé surtout pour les entrepreneurs débutants. Dans le cadre du portage salarial, c’est la société qui se charge de régler cette assurance à la place du salarié porté. En ce qui concerne la rémunération, elle est garantie sauf si le salarié porté n’a pas réalisé de missions dans le mois. Cependant, la loi impose le versement d’un salaire minimum dès qu’une mission tombe sur la table, même si la facture n’est pas encore prête. Enfin, en cas de difficulté financière, l’entreprise de portage a l’obligation de payer le salarié. Quid de l’accompagnement ? La société de portage s’occupe de toutes les procédures (administratives et juridiques). Elle prend également en charge les obligations comptables. Le salarié porté bénéficie de formations comme un employé classique. Celui-ci peut également exploiter comme bon lui semble le réseau professionnel de l’entreprise.

Quel est le coût d’un portage salarial ?

Le salarié porté fixe sa rémunération ou ses honoraires. Mais, c’est l’entreprise de portage qui se charge de facturer le client et de verser le salaire de l’employé indépendant. Celle-ci peut appliquer divers taux en fonction du chiffre d’affaires du salarié et de son ancienneté :

  • Frais de gestion, entre 5 % et 12 % du salaire brut ;
  • Charges patronales, 34 % à 47 % ;
  • Charges salariales, 21 % ou 22 % ;
  • Charges liées au salarié (varie selon les entreprises).

Les frais de gestion représentent la rémunération de l’entreprise de portage pour son accompagnement. Pour fixer le prix de ces frais, la société prend en compte le tarif de l’assurance et la gestion administrative liée à votre activité. Comme mentionné plus haut, le salarié doit bénéficier de la sécurité sociale, des congés payés, de l’assurance retraite et de l’assurance chômage.

Pour cela, l’entreprise doit prélever des charges patronales et salariales. Elles peuvent atteindre 47 % du salaire brut pour les gros salaires. Quant aux charges liées au salarié, elles concernent les taxes basées sur le chiffre d’affaires réalisé par les salariés ou les sociétés de portage. Versés à l’état chaque année, ces frais varient d’une entreprise à une autre.

Par ailleurs, le salarié touche généralement entre 45 et 50 % du montant facturé au client. Mais, le salaire brut doit atteindre 70 % du plafond mensuel de la sécurité sociale, selon la convention collective du portage salarial. On applique ce taux pour les salariés portés qui ont moins de 3 ans d’ancienneté dans le métier. Au-delà de 3 ans, le salaire brut grimpe à 75 % du plafond mensuel de la sécurité sociale. Enfin, la rémunération monte à 85 % pour un salarié en forfait jour.

Comment se mettre en portage salarial ?

Il suffit de signer une convention d’adhésion ou une convention de portage salarial avec une entreprise de portage. Ensuite, le salarié signe un contrat de travail. C’est une démarche simple et rapide. Toutefois, avant la signature du contrat de portage, vous devez fixer les modalités de vos interventions :

  • Début et durée de la mission ;
  • Lieu d’intervention ;
  • Honoraire ;
  • Objectifs à atteindre…

Les meilleures entreprises de portage

Il existe sur le marché de nombreuses entreprises de portage parmi lesquelles ces 3 figurent en bonne place :

  • Webportage ;
  • ABC portage ;

Webportage

Créé en 2005, Webportage est l’un des pionniers du portage salarial en France. L’entreprise dispose de nombreuses ressources (humaines, juridiques, comptabilité…) et des experts pour vous accompagner au quotidien. Webportage laisse le soin aux salariés portés de fixer librement leurs honoraires et les termes de leurs prestations. De plus, elle n’intervient pas dans vos relations commerciales.

ABC Portage

Présent sur l’ensemble du territoire français, ABC Portage existe depuis 2004. La société offre un accompagnement personnalisé à ses salariés portés afin de réussir le lancement de leur activité. Plus de 9600 consultants ont fait confiance à ce groupe depuis sa création.

ITG

Leader français du portage salarial, ITG possède 16 directions régionales dans l’Hexagone. La société de portage salarial a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros en 2017. Ses consultants autonomes exercent sur tout le territoire.

Comment choisir sa société de portage salarial ?

Le choix d’une société de portage salarial ne se fait pas au hasard. Il faut prendre en compte plusieurs critères :

  • La renommée de la société ;
  • La santé financière de la société ;
  • L’appartenance à un syndicat ;
  • La qualité des services offerts ;
  • Le contrat de travail conforme aux normes.

Ne commettez pas l’erreur de choisir une société fantôme. Prenez donc le temps de vous renseigner et de consulter les avis de vos amis et proches. Ensuite, vérifier le montant du chiffre d’affaires généré par la société pour avoir l’esprit tranquille. L’entreprise possède-t-elle une garantie financière ? Prenez soin de vérifier aussi ce point. Une entreprise qui appartient à un syndicat est tenue de se conformer aux principes et valeurs de son association. Celle-ci signe donc une charte de déontologie.

Concernant la qualité des services, la société doit surtout vous expliquer clairement les différentes charges qu’elle applique. Vous devez connaitre les taux avant de signer les documents. Toutefois, de faibles taux ne garantissent pas forcément des services de qualité. Enfin, le contrat de travail (CDD ou CDI) proposé doit contenir plusieurs clauses et mentions légales. Il s’agit entre autres des modalités de calcul de votre rémunération, du descriptif du domaine d’expertise, des coordonnées du garant financier de l’entreprise.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cet article clair et bien structuré.
    Il existe des centaines de sociétés de portage salarial en France. Trois des plus importantes y sont ici mentionnées.
    En tant que dirigeant d’une société de portage salarial, je recommande aux futurs salariés portés de s’intéresser au caractère éthique et transparent des sociétés de portage. Je renvoie vers le site de sos portage salarial qui résume les dérives de certaines en la matière.
    Éthique et transparence qui se voient labellisées par la Fedep’s, association pour la défense des salariés portés. Voir le label Zéro Frais Cachés qu’elle décerne à la suite d’audits indépendants.
    Cordialement
    Olivier Le Coquil
    Nexagora Portage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

eget felis tristique libero vulputate, suscipit accumsan Phasellus felis lectus odio