Pourquoi choisir le portage salarial plutôt que le statut indépendant ?

Accueil Entreprise et Business Création d'entreprise Pourquoi choisir le portage salarial plutôt que le statut indépendant ?

Beaucoup souhaitent se lancer comme indépendant, mais la création d’entreprise et toutes ses complexités peuvent freiner grand nombre de candidats. Cependant, il est possible de se lancer dans l’entrepreneuriat tout en restant salarié : ça se nomme le portage salarial. Ce statut réunit autant la liberté du statut d’indépendant que la sécurité financière, juridique et sociale d’un salarié lambda. Mais dans quelles mesures ? Et quels sont les avantages de ce statut encore méconnu ? Explications.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Savourés par les free-lance épris de liberté comme de sécurité ou par les cadres indépendants, le portage salarial représente « une relation à trois », dit « relation tripartite » entre le salarié porté (l’indépendant), l’entreprise cliente et la société de portage salarial.

Le mode de fonctionnement de ce statut est très simple : d’un côté l’indépendant prospecte lui-même ses clients, fixe ses tarifs ainsi que la durée de sa mission. Il se tourne ensuite vers une entreprise de portage salarial avec laquelle il va signer un contrat de travail comme on en trouve partout. Enfin, un contrat commercial est mis en place entre l’entreprise de portage et l’entreprise cliente, et reprend tous les termes fixés par l’indépendant.

Celui-ci est donc considéré comme « salarié » de l’entreprise de portage salarial et bénéficie de tous les avantages qui vont avec ce statut : protection sociale, juridique et financière. En contrepartie, il s’engage cependant à reverser une partie de son chiffre d’affaires à l’entreprise de portage qui le suit (souvent sous la forme de frais de gestion).

Enfin, l’entreprise de portage s’occupe de toutes les tâches administratives (facturation par exemple), libérant ainsi l’indépendant qui n’a aucune démarche à gérer.

Niveau salaire ? C’est la société de portage qui transformera les honoraires de l’indépendant facturés à l’entreprise cliente, en salaire, déduction faite des frais de gestion et des probables cotisations sociales.

Nota Bene : attention cependant à ne pas confondre l’intérim et le portage salarial. Dans un premier temps, le portage salarial n’est réservé qu’à certaines activités de services telles que le conseil, les matières juridiques et comptables ou encore l’informatique et le domaine marketing. Ensuite, la spécificité du portage salarial et surtout de cette « relation à trois » est que l’entreprise de portage salarial ne fournit aucune mission ni travail à l’indépendant, qui lui, continue d’exercer en toute autonomie. C’est là toute la différence avec les agences d’intérim.

Les avantages du portage salarial

Les avantages sont nombreux, mais le statut est encore peu connu par une majorité de free-lance et d’indépendants sur le point de se lancer dans la création de leur entreprise. Choisir le portage salarial c’est  conjuguer autant l’autonomie d’un travail indépendant que la sécurité d’un salarié. Ce statut est aujourd’hui doté d’une base légale stricte et est encadré par une convention collective. Mais quels sont réellement ses avantages sur la pratique du travail d’indépendant au quotidien ? Focus.

Pas de structure juridique ni de paperasse : le rêve pour beaucoup d’indépendants

La « paperasse » en moins c’est un gain de temps inestimable pour ceux qui souhaitent se lancer, mais aussi clairement, un souci en moins. En effet, contre un pourcentage du chiffre d’affaires de l’indépendant, la société de portage transformera ses honoraires en salaires, gérera le recouvrement des paiements ainsi que les litiges éventuels. L’indépendant peut consacrer tout ce temps « gagné » à prospecter ou à développer son activité.

Niveau statut, c’est la même chose : on oublie le casse-tête chinois de certaines créations d’entreprises qui requièrent souvent un temps fou. Le statut juridique d’un indépendant en portage salarial est le même statut que celui d’un salarié classique, avec les mêmes avantages. C’est ici, la société de portage qui fait office d’employeur et qui paye les charges qui en découlent.

Un statut avec une bonne protection juridique et sociale

L’avantage principal de ce statut reste évidemment ses bénéfices en termes de protection juridique et sociale. Pour tous les indépendants qui sont frileux et qui n’aiment pas vraiment le risque, choisir le portage salarial est une garantie totale.

En terme de sécurité sociale, le statut d’indépendant classique requiert de payer ses charges sociales afin de bénéficier d’une couverture maladie. Avec le portage salarial, pas du tout : la société de portage qui suit l’indépendant faisant office d’employeur, l’indépendant en portage salarial se verra attribuer les mêmes avantages qu’un salarié classique et relèvera du régime général. La protection maladie prendra en charge, comme pour un salarié lambda, les consultations éventuelles chez le médecin, chez un spécialiste et l’indépendant se verra aussi bénéficier d’arrêt maladie, de congés payés (à hauteur de 2,5 par mois) tout comme d’une assurance de responsabilité civile professionnelle ou d’indemnités journalières.

Dans ce cas précis d’arrêt maladie avec paiement d’indemnités journalières, depuis 2016, il n’y a pas de durée minimum d’activité requise au sein de la société de portage. Tout comme un salarié classique, l’indépendant devra juste signaler son incapacité de travailler à sa société de portage comme à sa caisse d’assurance maladie et la période de carence est de 3 jours. Niveau paiement, l’indemnité journalière perçue est calculée sur la base de 50 % du salaire (en fonction des derniers salaires bruts perçus). Un avantage indéniable pour un indépendant !

Enfin, autres avantages très appréciés de ce statut : la cotisation à la retraite et les droits aux allocations chômage. En tant qu’indépendant « porté » il est donc possible de cotiser à la retraite et de valider des trimestres en validant des missions auprès d’une société de portage qui prélèvera des cotisations retraite directement sur les revenus de l’indépendant. De même, un indépendant « porté » peut également bénéficier de cotisations à Pôle Emploi selon certaines conditions puisque la société de portage est affiliée à l’URSAFF.

Un moyen de se lancer sans risque

Choisir le portage salarial est un bon moyen de créer son entreprise sans prendre de risques, autant financiers que sociaux. En effet, en cas d’échec d’un projet ou de difficultés dans le développement de l’entreprise, l’indépendant qui choisi le portage salarial peut bénéficier de toutes les protections d’un salarié classique vues précédemment. Ce statut est également un excellent moyen pour l’indépendant de tester la fiabilité de l’entreprise avant de s’y engager pour de bon, même si le portage salarial peut tout aussi bien être adopté sur du long terme.

En bref, le portage salarial permet un équilibre surprenant entre deux statuts que tout oppose en temps normal : celui de salarié et d’indépendant. Surprenant, mais à portée de tous ceux qui veulent cumuler les avantages de ces deux statuts. Créer son entreprise de manière sécuritaire et sans prendre le moindre risque, c’est donc tout à fait possible !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quis dolor non dictum vel, Donec mi, mattis Praesent Nullam justo id,