Comment bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

AccueilImmobilierComment bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ a été lancée pour optimiser l’efficacité énergétique des logements des Français. Elle peut aider à réduire les déperditions de chaleur ou à améliorer le système de chauffage. Dans les deux cas, l’objectif est de rénover les équipements ou certaines parties du bâtiment pour renforcer leurs performances thermiques. Vous pourrez ainsi gagner en confort tout en faisant des économies d’énergie. 

Comment faire une demande MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ a remplacé l’aide de l’Anah Habiter Mieux Agilité et le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique). Le dispositif se démarque en allégeant les démarches requises pour obtenir une subvention. En effet, les formalités peuvent être réalisées entièrement sur Internet via le site dédié. Vous avez toutefois besoin de créer un compte personnel pour utiliser cette plateforme. 

Par ailleurs, votre demande doit être déposée avant le début des opérations prévues pour réaliser la rénovation énergétique du logement. La préparation est également essentielle pour assurer l’éligibilité de votre dossier. Avant d’envoyer votre requête, vous devez notamment :

  • Définir les travaux à effectuer et faire un audit si nécessaire ;
  • Identifier les subventions disponibles au niveau local et national ;
  • Utiliser un simulateur pour estimer les montants pouvant être perçus ;
  • Demander un devis à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement) ;
  • Vérifier si vous êtes aussi éligible aux CEE (certificats d’économie d’énergie).

Passé cette étape, ouvrez un compte sur le site du gouvernement consacré à l’aide MaPrimeRénov’. Il suffit d’appuyer sur « Commencer » et de suivre les instructions affichées sur la page. Renseignez ensuite les informations personnelles demandées (coordonnées, caractéristiques du logement, données fiscales…). Pour finir, cliquez sur « Créer mon compte ». Vous recevrez un email d’activation sous 24 heures. 

Comment faire une demande MaPrimeRénov' ?
Par Syda Productions / Shutterstock

Les papiers à avoir pour la demande

Vous avez besoin de votre dernier avis d’imposition dès votre inscription sur le site MaPrimeRénov’. En effet, ce document vous aidera à fournir les informations exactes sur vos revenus et votre fiscalité. Après l’activation du compte, ouvrez votre espace personnel et rendez-vous dans l’onglet « Mes dossiers ». Cette rubrique sert à définir la nature des interventions envisagées pour votre logement. 

À ce stade, vous devez donner des renseignements sur l’artisan choisi pour effectuer les travaux. Vous avez notamment besoin de communiquer son numéro SIREN, la date d’émission du devis, etc. Il faudra par ailleurs uploader les devis en question dans votre compte personnel. Si vous êtes éligible aux CEE, vous devez également joindre le document « Cadre de contribution » à votre dossier. 

D’autres pièces peuvent éventuellement être nécessaires en fonction des différentes aides accessibles à votre profil. Les ménages très modestes, par exemple, doivent justifier leur statut en transmettant leur dernier avis d’imposition. De cette manière, ils auront la possibilité d’obtenir une avance sur le financement de la rénovation

Après les travaux, vous avez besoin de la facture émise par le professionnel RGE pour percevoir votre prime. Pour l’envoyer, ouvrez votre dossier MaPrimeRénov’ et cliquez sur l’option « Je veux demander un paiement ». Uploadez ensuite la facture et renseignez votre RIB. Vous recevrez votre aide par virement dans les 15 à 30 jours suivant la demande. 

Les plafonds de ressources et les éligibilités des travaux

Le dispositif MaPrimeRénov’ répartit les foyers en quatre catégories en fonction de leurs ressources. Des très modestes aux plus aisées, cette classification correspond aux couleurs : bleu, jaune, violet et rose. Votre statut sera déterminé par votre RFR (revenu fiscal de référence) visible dans votre déclaration d’impôt. 

Les seuils par tranche sont toutefois plus élevés en Île-de-France par rapport aux autres régions. Le calcul est simple. Pour un seul individu, le barème actuel définit les plafonds suivants :

  • Bleu, 14 879 euros (20 593 euros en Île-de-France) ;
  • Jaune, 19 074 euros (25 068 euros) ;
  • Violet, 29 148 euros (38 184 euros) ;
  • Rose, au-delà de 29 148 euros (38 184 euros en IDF).

Ce système implique concrètement une restriction des aides pour les ménages à hauts revenus. Ainsi, les foyers Rose seront seulement éligibles aux subventions :

  • Rénovation globale ;
  • Bonification sortie de passoire thermique ;
  • Bonus BBC (bâtiment basse consommation) ;
  • Isolation des murs par l’extérieur ou l’intérieur ;
  • Isolation des toitures-terrasses ;
  • Isolation des rampants et des combles (hors combles perdus).

Pour les autres profils, la prime couvre l’audit énergétique ainsi que les travaux de rénovation de l’isolation, du chauffage et de la ventilation. Une réduction de TVA à 5,5 % s’applique par ailleurs à ces interventions. Attention ! Cette aide concerne uniquement les résidences principales achevées depuis plus de deux ans.

Image de couverture Par brizmaker / Shutterstock

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez les dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici