Faut-il faire un business plan quand on est autoentrepreneur ?

- Advertisement -

Le statut d’autoentrepreneur a été créé pour faciliter au maximum le processus de création d’une activité économique. Le business plan risque ainsi de vous rebuter, si vous avez choisi cette forme juridique pour sa simplicité. De plus, ce document n’est pas obligatoire. Cette étape est toutefois indispensable pour évaluer la faisabilité et la viabilité d’un projet entrepreneurial sur le long terme. 

Pourquoi réaliser un business plan quand on est autoentrepreneur ?

Le business plan d’un autoentrepreneur est un document résumant son projet et démontrant sa capacité à rentabiliser l’activité. De ce fait, le contenu doit être concis et clair. Tout lecteur pourra ainsi comprendre rapidement les contours et les atouts du concept. Bien que facultatif, ce résumé est nécessaire pour convaincre entre autres les financeurs et les partenaires potentiels. 

Le business plan est généralement incontournable dans le cadre d’une recherche de financement. En effet, les investisseurs privés ou professionnels exigent souvent cette présentation pour évaluer l’intérêt de financer l’entreprise. L’entrepreneur, pour sa part, a besoin de cette démarche pour perfectionner son idée de départ. Même un business plan simplifié permettra ainsi de clarifier la vision du chef d’entreprise

Avoir une vision claire de son projet

En général, le capital de départ est relativement faible pour une activité compatible avec le statut d’autoentrepreneur. Ainsi, le porteur de projet n’a pas nécessairement besoin de convaincre les investisseurs, les banques et autres partenaires financiers. Il paraît donc inutile de faire un business plan. Cependant, la rédaction du document permet d’avoir une vision globale du concept et d’assurer la faisabilité du projet

Le plus souvent, un entrepreneur part d’une idée assez vague. Il se base surtout sur l’envie de résoudre un problème touchant le grand public ou concernant un groupe en particulier. Le créateur d’entreprise compte donc répondre à ces besoins à travers un produit ou un service. Dans ce processus, la rédaction du business plan permet de structurer le projet en considérant ses aspects pratiques et financiers. 

Se projeter sur le long terme

Le business plan est un outil précieux pour mener à bien la création de l’activité et le pilotage de l’entreprise. Il permet en effet d’identifier les conditions économiques et logistiques à réunir pour concrétiser le projet. Cette présentation aide par ailleurs à développer la vision de l’entrepreneur sur la durée. 

Une telle approche est indispensable pour garantir la pérennité de la structure en cours de conception. Le créateur d’entreprise pourra ainsi se projeter sur le long terme et s’assurer un avenir dans son secteur. De plus, cette ligne directrice sera décisive au quotidien. 

Pourquoi réaliser un business plan quand on est autoentrepreneur ?
Source : Jacob Lund / Shutterstock

Connaître ses concurrents

L’étude de marché se démarque parmi toutes les étapes d’un business plan. Elle consiste à observer l’offre déjà proposée aux clients potentiels de l’entreprise. Ainsi, l’analyse ne porte plus sur le caractère personnel du projet. L’entrepreneur doit cette fois-ci se focaliser sur les autres acteurs évoluant dans son secteur. 

Il pourra mieux connaître ses concurrents, notamment à travers leur tarification, leur stratégie marketing, leur politique commerciale, etc. À partir de ces données, le chef d’entreprise sera capable d’identifier les éléments pouvant distinguer son concept sur le segment envisagé. Il s’agit aussi d’une opportunité pour affiner son positionnement par rapport à la concurrence.

Convaincre un partenaire ou des investisseurs potentiels

Les levées de fonds sont souvent indispensables pour les créateurs de société. En effet, ce type de structure requiert généralement un capital de départ conséquent. Le dirigeant doit ainsi rédiger un business plan pour prouver son sérieux et séduire les investisseurs. Cette situation peut également concerner les autoentrepreneurs ayant besoin de financements externes pour lancer leurs activités.

À travers le business plan, le porteur de projet résume la raison d’être et les objectifs de sa future entreprise. Le document doit aussi présenter brièvement le marché cible et les projections financières de l’établissement. L’idée est de montrer les points forts du concept. Les partenaires potentiels seront ainsi rassurés concernant la rentabilité de leur investissement.

Comment rédiger son business plan quand on est autoentrepreneur ?

Il n’existe aucun véritable modèle de business plan d’autoentrepreneur. Toutefois, vous devez mentionner certains points essentiels au pilotage de l’activité et à votre argumentation face aux futurs investisseurs. Il faudra par ailleurs ajuster le contenu au lecteur pour mettre en exergue les éléments importants pour votre interlocuteur. 

Les banques par exemple se concentrent sur les chiffres pour évaluer rapidement votre capacité de remboursement. Le document devra donc valoriser les analyses et les projections chiffrées. De leur côté, les serials entrepreneurs misent plutôt sur le caractère original du concept qui rendra l’activité rentable et pérenne. 

Présentation de votre offre, du marché et de votre stratégie marketing

Votre business plan doit résumer la nature et les avantages de votre projet. En effet, le lecteur cherche avant tout à connaître votre spécificité en consultant ce document. Vous devez donc donner un aperçu de l’identité de votre micro-entreprise notamment à travers :

  • Sa dénomination ;
  • Son activité ;
  • Ses valeurs fondatrices ;
  • Son histoire ;
  • Sa clientèle cible ;
  • Son segment de marché.

Cette partie est également appelée executive summary. Elle constitue un excellent fil conducteur lors d’un échange avec de potentiels financeurs. Il convient par ailleurs d’expliquer votre stratégie marketing dans le contexte présenté. 

Comment rédiger son business plan quand on est autoentrepreneur ?
Source : Jacob Lund / Shutterstock

Votre présentation et celle de votre équipe

Malgré son potentiel, un concept risque d’être pénalisé par le manque d’engagement ou la mauvaise gestion du porteur de projet. Les investisseurs accordent ainsi une grande importance au profil et au parcours de l’entrepreneur. De ce fait, vous avez besoin de gagner la confiance de vos interlocuteurs. 

Pour ce faire, vous devez notamment mettre en valeur votre parcours professionnel ou vos qualités personnelles. L’objectif ici est de démontrer votre capacité à mener à bien la création et la gestion quotidienne de l’activité. De plus, le business plan d’un autoentrepreneur doit miser sur des compétences pertinentes par rapport au projet. 

Prévisions financières de votre autoentreprise

Outre le projet et l’autoentrepreneur, le business plan doit présenter les prévisions financières relatives à l’activité. Cette partie se focalise sur la rentabilité du concept au regard du besoin de financement et des atouts du marché visé. Toutefois, il vaut mieux privilégier les fourchettes ou les moyennes pour ne pas survendre le projet. 

Dans la pratique, il faut par exemple éviter d’indiquer des projections majorées lors de la rédaction d’un business plan pour une startup. Les imprévus sont en effet des facteurs non négligeables. Par conséquent, vous devez faire preuve de prudence malgré le fort potentiel de croissance de ce type d’entreprise.

Image de couverture Rido / Shutterstock

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.