Comment rédiger un business plan simplifié ?

- Advertisement -

Le business plan est un outil indispensable pour les créateurs d’entreprise. Il aide à la fois à faire mûrir le projet et à convaincre les financeurs potentiels. En effet, le document permet de se poser des questions pragmatiques pour lancer et pérenniser la nouvelle activité. Il contribue aussi à montrer les atouts du concept aux futurs investisseurs. Pour autant, le contenu ne doit pas forcément être complexe et illisible. 

Qu’appelle-t-on business plan simplifié ?

Le business plan simplifié est une version synthétique de la présentation classique d’un projet d’entreprise. Contrairement au plan d’affaires traditionnel, le document ne s’attarde pas sur chaque point de l’outil de pilotage d’activité. L’idée est de donner un aperçu de la rentabilité et de la viabilité du concept de départ. Il faudra ainsi intégrer toutes les données pouvant rassurer les futurs investisseurs et guider le dirigeant. 

Avant de poursuivre, il est important de rappeler à quoi sert un business plan. Cet outil permet à la base de structurer la réalisation d’un projet entrepreneurial. Il sert concrètement à présenter l’activité envisagée, la stratégie financière prévue et le retour sur investissement escompté. Ce document doit aussi évaluer les fonds requis par l’entreprise. D’ailleurs, cette partie est décisive pour trouver des financements. 

Néanmoins, il n’est pas toujours nécessaire de détailler ces différentes informations. L’entrepreneur peut également faire un business plan plus concis pour faciliter les analyses des banquiers, des business angels, des partenaires… Cette simplification permet aux lecteurs de découvrir rapidement le potentiel de l’entreprise et du marché visé. De plus, la concision est appréciée par de nombreux opérateurs économiques. 

En somme, le business plan simplifié vise à rendre la présentation d’une nouvelle activité plus dense et accessible. Cette technique permet ainsi de gagner du temps et d’améliorer la capacité de persuasion du porteur de projet. En effet, les données et les chiffres clés sont mis en valeur par le résumé. Les lecteurs pourront donc trouver facilement les éléments recherchés dans ce type de document. 

Qu’appelle-t-on business plan simplifié ?
Source : garagestock / Shutterstock

Pour quelles entreprises préférer la version simplifiée du business plan ?

La version allégée du plan d’affaires est surtout privilégiée par les petites structures et les entreprises individuelles. Le business plan pour un autoentrepreneur est notamment simplifié au maximum pour accélérer le lancement de la nouvelle activité. Cette approche permet également de retenir l’attention des investisseurs qui accordent une grande importance à l’efficacité et à l’esprit de synthèse. 

De manière générale, le business plan simplifié convient aux concepts répandus et aux projets relativement peu complexes. Il n’est donc pas nécessaire d’entrer dans les détails pour présenter l’activité. L’entrepreneur a seulement besoin de résumer les points importants et de justifier les chiffres affichés. Toutefois, l’étude de marché reste incontournable malgré la simplification du plan d’affaires.

Le modèle simplifié peut, par exemple, être adapté à un commerce visant un marché déjà connu du public et des professionnels. Dans ce cas, le porteur de projet doit souligner les points distinctifs de son futur établissement. Il peut éventuellement se démarquer par son positionnement et ses cibles. Néanmoins, l’entrepreneur n’a plus besoin de développer les caractéristiques du secteur visé. 

Enfin, ce document simplifié s’impose face à des interlocuteurs ayant une aversion pour les réunions et les présentations chronophages. Ce profil est assez courant chez les investisseurs et les acteurs de certains domaines d’activité. Il est donc important d’étudier son auditoire avant de présenter un business plan. D’ailleurs, le plan d’affaires doit toujours être repensé en fonction des futurs lecteurs. 

Pour quelles entreprises préférer la version simplifiée du business plan ?
Source : PaeGAG / Shuttersock

Comment faire un business plan simplifié ?

Le plan d’affaires simplifié se définit par son contenu allégé. Pour être pertinent et efficace, ce résumé exige toutefois une parfaite maîtrise du concept et du marché. Ce niveau d’expertise présuppose donc une bonne préparation en amont. À partir de l’étude du marché, l’entrepreneur doit travailler entre autres sur :

  • Le cœur de l’activité (produit ou services) ;
  • La stratégie globale de l’établissement ;
  • Les initiatives en R&D (recherche et développement) ;
  • Le plan marketing et communication ;
  • La politique commerciale de l’entreprise ;
  • La gestion des RH (ressources humaines) ;
  • Les perspectives d’expansion nationale ou internationale.

Le porteur de projet réussira à rédiger rapidement son business plan en considérant ces différents aspects de l’entreprise. Pour la structure, il peut s’inspirer des modèles de documents disponibles en ligne. La forme est effectivement identique aux plans d’affaires classiques. Les informations fournies sont seulement réduites à l’essentiel dans :

  • L’executive summary, résumant le concept et le projet en général ;
  • La présentation de l’entrepreneur et de sa proposition de valeur ;
  • Le positionnement de l’établissement par rapport à la concurrence sur son segment de marché ;
  • Les spécificités du modèle économique ;
  • La forme juridique de la structure ;
  • Les bilans prévisionnels, couvrant les besoins de financement, la trésorerie, les coûts de gestion…

Il est possible d’ajouter des annexes pour proposer des compléments d’explications et des chiffres détaillés sur l’entreprise. Cette partie peut notamment inclure le CV du porteur de projet, des devis de fournisseurs, des lettres d’engagement de clients… En revanche, le corps du document doit rester concis pour faciliter la lecture du plan d’affaires et renforcer la crédibilité de l’entrepreneur.

Image de couverture Aysezgicmeli / Shutterstock

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.