Comment faire un business plan pour un bar ?

- Advertisement -

Des bars à bière aux bars karaoké, il existe actuellement une myriade de concepts envisageables pour ce type d’établissement. Le public tend par ailleurs à accueillir favorablement chaque nouvelle formule en la matière. Il s’agit ainsi d’un véritable marché porteur pour les entrepreneurs. Vous devez toutefois procéder de manière méthodique et élaborer un business plan pour assurer la pérennité de votre bar.

Que faire avant d’élaborer un business plan pour un bar ?

Avant de rédiger un business plan de bar, prenez le temps de clarifier ce que vous souhaitez réaliser. Votre concept n’est pas assez mûr, si vous avez des difficultés à l’expliquer. Pourtant, vous serez souvent amené à présenter le projet pour pouvoir le concrétiser. Ainsi, il est fortement conseillé de mettre votre idée par écrit afin de vous familiariser avec la démarche. Cette étape permet aussi de prendre un peu de recul

Après avoir fait le point, parlez de votre futur bar avec le maximum de personnes, en commençant par vos proches. Présentez l’idée de départ et les contours du projet. À ce stade, vous devriez être capable de répondre aux questions de base comme :

  • Quoi ? (définition du concept) ;
  • Pourquoi ? (objectif global) ;
  • Pour qui ? (public cible ou zone de chalandise).

Ces discussions permettent aussi d’identifier les opportunités ou les contraintes auxquelles vous n’auriez pas nécessairement pensé. Vos interlocuteurs peuvent, par exemple, évoquer les licences des bars classiques, le succès des bars à jus, la mode des bars gaming… Il s’agit ainsi d’une étape décisive pour élaborer votre projet. Enfin, étudiez la concurrence dans votre zone d’implantation et votre segment cible.

Que faire avant d’élaborer un business plan pour un bar ?
Source Jacob Lund / Shutterstock

Pourquoi rédiger un business plan pour un bar ?

Il est souvent nécessaire de rédiger un business plan de bar, pour demander un prêt professionnel ou toute autre forme de financement. En effet, les banquiers ou investisseurs potentiels exigent ce document pour mieux connaître le projet et étudier sa viabilité. Ils pourront ainsi évaluer votre capacité de remboursement ou vos atouts en termes de ROI (retour sur investissement). 

De votre côté, vous avez besoin d’élaborer un plan d’affaires pour organiser vos idées et connaître la faisabilité du projet. Cette vision structurée permet notamment d’optimiser la gestion des ressources et d’anticiper les blocages. Vous pourrez donc trouver des solutions bien avant de perdre du temps et de l’argent avec certains problèmes. À travers cette approche, vous améliorerez vos chances de réussite. 

En cas de soucis, n’hésitez pas à redéfinir le projet en partie ou en totalité ! Ces modifications n’auront aucune incidence sur votre capital de départ pour l’instant. De ce fait, vous pourrez gérer librement les éventuelles failles organisationnelles, opérationnelles ou financières. Vous devriez, par exemple, revoir les dépenses ou les prix, si vos calculs affichent des charges trop élevées par rapport aux recettes.

Pourquoi rédiger un business plan pour un bar ?
Source : Master1305 / Shutterstock

Comment réaliser la partie rédactionnelle du business plan pour un bar ?

Vous devez maîtriser votre modèle économique pour réussir la partie rédactionnelle de votre business plan de bar. Comment comptez-vous gagner de l’argent avec votre activité ? La réponse à cette question représente le noyau du plan d’affaires. Il s’agit aussi de la première grille d’analyse de vos futurs interlocuteurs (banquiers, investisseurs, associés potentiels…). Les lecteurs chercheront en effet à savoir :

  • Que vendra votre bar ? (concept de base et produits associés) ;
  • À qui ? (clientèle visée) ;
  • Comment ? (mode de distribution : en salle, à emporter, sur terrasse…).

Pour répondre à ces interrogations, vous avez besoin d’effectuer une véritable étude de marché (méthodique et chiffrée). Cette démarche permet de repérer les points forts et les lacunes de vos concurrents. Elle aide aussi à connaître les attentes des clients cibles. Avec ces données, vous réussirez à rédiger un business plan cohérent et convaincant. Vous devez également vous adapter aux futurs lecteurs pour gagner en efficacité. Cette personnalisation concerne le ton et la structure du document.

Équipe et genèse du projet

L’équipe peut représenter l’atout ou le point faible d’une idée commerciale. Vous devez donc démontrer qu’il s’agit d’un avantage dans votre cas. Il faudra notamment présenter chaque membre du staff, en précisant sa contribution actuelle et future. Si vous n’avez pas encore recruté, l’opération consistera principalement à évoquer votre implication personnelle dans le projet. 

Afin de montrer votre enthousiasme, expliquez brièvement les raisons qui vous ont incité à ouvrir un bar. Cette présentation est censée figurer dans la première partie du document pour gagner la confiance de vos interlocuteurs. Dans l’ensemble, l’idée est de prouver que vous êtes la personne parfaite pour monter ce projet. Vous devez par ailleurs prouver votre aptitude à rentabiliser et à pérenniser cette activité. 

Un patron de bar est avant tout un chef d’entreprise. Pour tenir ce rôle, vous devez ainsi disposer de qualifications ou d’expériences en gestion, management… Vous serez également amené à rencontrer les clients et les partenaires au quotidien. De ce fait, ce projet requiert une grande aisance relationnelle et des compétences en événementiel, vente ou relation client. Valorisez vos atouts liés à ces domaines !

Étude de marché de votre projet

En général, l’étude du marché commence par l’état du secteur à l’échelle nationale. Vous pouvez trouver des chiffres sur le sujet dans les bases de données de grands organismes comme l’INSEE ou EUROSTAT. Avec des agences spécialisées, les statistiques seront plus précises et axées sur votre concept. Cette section inclut entre autres les paniers moyens, le niveau de fréquentation, les tendances récentes…

Procédez ensuite à la présentation du marché au niveau de l’emplacement envisagé. Vous serez toutefois soumis à des contraintes réglementaires, si vous comptez servir des boissons alcoolisées. Ce type d’établissement est notamment interdit près des écoles, des lieux de cultes, des hôpitaux, etc. Contrairement au business plan d’un food truck, vous serez assez limité dans la définition de votre zone de chalandise. 

Concrètement, la meilleure solution consiste à procéder par élimination. Repérez dans un premier temps les différentes zones d’exclusion dans le quartier visé. Sur cette base, choisissez le lieu le plus prometteur en considérant la concurrence et la réserve de clients. Ne négligez pas cette opération, car vous devrez justifier votre choix d’emplacement face aux financeurs potentiels. 

Stratégie marketing et communication

Le concept du bar est censé dicter votre stratégie marketing et communication. La méthode à adopter dépend entre autres de vos spécificités, de vos cibles, de votre politique tarifaire… La formule afterwork est, par exemple, incontournable pour les bars à cocktail ciblant les jeunes actifs. Un bar à tapas ou à salade, en revanche, privilégiera plutôt des menus et des tarifs attractifs à midi. 

Dans tous les cas, vous devez rester cohérent avec votre positionnement et votre image de marque. Ces facteurs déterminent également les canaux utilisés et le ton du discours (relativement formel, léger, décalé, etc.). Les offres de lancement restent néanmoins des valeurs sûres dans le secteur, indépendamment du concept. 

En somme, l’objectif est d’acquérir et de fidéliser les clients. Vous pouvez aussi améliorer votre réputation en programmant souvent des animations, des soirées à thèmes, des showcases, etc. Toutes ces idées doivent être expliquées dans le plan d’affaires de votre bar. Ainsi, les financeurs découvriront votre capacité à entretenir l’attractivité et à assurer la rentabilité de l’établissement. 

Prévisionnels financiers

La concurrence est souvent intense sur le marché des bars, sauf si vous disposez d’un concept inédit. Même dans ce cas, vous serez en compétition avec des lieux de détentes et d’échanges comme les cafés, les restaurants… Vous devez donc faire en sorte de rassurer les investisseurs potentiels par rapport à la rentabilité du projet. 

Pour ce faire, vous devez présenter des prévisionnels financiers précis et plausibles. Il faudra notamment baser les projections sur des chiffres provenant de l’étude de marché. Cette analyse permettra d’évaluer les dépenses, incluant les charges liées au personnel, le loyer du local et l’approvisionnement (boissons et autres produits). Confrontez ensuite ces données avec les recettes escomptées sur 3 à 5 ans

Attention ! Vous devez rester prudent en calculant les prévisions financières. Les investisseurs potentiels remettront en question votre sérieux, si vous surestimez les revenus ou sous-estimez les charges. Pour éviter les erreurs d’appréciation, il est vivement recommandé d’établir différents scénarios : optimiste, pessimiste et moyen. 

Executive summary de votre business plan pour un bar

En général, les professionnels accordent environ trois minutes d’attention à un business plan. Ce constat vaut pour la sélection de demandes de financement ou de dossiers de concours d’entrepreneurs. Il en est de même pour la consultation du document au cours d’une présentation orale. Durant ce laps de temps, les financeurs lisent uniquement le résumé et se rendent directement aux points qui les intéressent. 

Dans ce contexte, le lecteur doit savoir rapidement qu’il s’agit d’un business plan de marchand de biens ou d’un fournisseur de services. Il est aussi supposé comprendre l’objet de cette présentation (demande de financement, de prêt, de partenariat, etc.). Les porteurs de projet hésitent parfois à expliciter leur but dans le plan d’affaires. Or, un financeur potentiel est à moitié perdu, s’il doit poser des questions pour obtenir ce type d’informations élémentaires.

Pour être clair et percutant, rédigez l’executive summary en dernier. Cependant, cette partie se place au début de votre dossier. Le résumé opérationnel doit par ailleurs être exhaustif et captivant. Autrement dit, il doit mentionner tous les points abordés et donner envie de découvrir les détails du business plan. Inspirez-vous de l’elevator pitch, pour améliorer votre efficacité. Il s’agit d’un argumentaire condensé visant à convaincre une personne le temps d’un tour d’ascenseur.

Image de couverture wavebreakmedia / Shutterstock

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.