Quels sont les plafonds de dépenses de MaPrimeRénov’ ?

AccueilImmobilierQuels sont les plafonds de dépenses de MaPrimeRénov’ ?

MaPrimeRénov’ est destinée aux propriétaires et aux copropriétaires, occupant ou louant leur logement. À travers ce dispositif, l’État propose de financer les travaux visant à optimiser les performances énergétiques des ménages français. Cette prime est accessible sans condition de ressources depuis début 2021. En revanche, le montant de l’aide variera sensiblement en fonction des revenus du foyer fiscal. 

Quels sont les différents plafonds de revenus ?

Le dispositif MaPrimeRénov’ se réfère à une grille basée sur les revenus pour définir l’aide à octroyer aux foyers. En fonction de leurs ressources, les demandeurs sont classés selon un code couleur lié à 4 catégories, à savoir les ménages :

  • Très modestes (Bleu) ;
  • Modestes (Jaune) ;
  • Intermédiaires (Violet) ;
  • Aisés (Rose).

Les copropriétaires bénéficient de leur propre barème (Vert). Une aide individuelle est par ailleurs cumulable avec la prime copropriété pour les profils financièrement fragiles (Bleu ou Jaune). Afin de connaître votre statut, vérifiez le RFR (revenu fiscal de référence) figurant sur votre taxe d’habitation et votre avis d’imposition. 

L’Île-de-France est toutefois soumise à des plafonds différents du reste du pays. Dans les détails, le barème Bleu correspond à des ressources maximales de :

  • 14 876 euros pour une personne seule (20 593 euros en IDF) ;
  • 21 760 euros pour deux (30 225 euros) ;
  • 26 170 euros pour trois (36 297 euros) ;
  • 30 572 euros pour quatre (42 381 euros) ;
  • 34 993 euros pour cinq (48 488 euros).

Pour le profil Jaune, le plafond passe à 19 074 euros pour un individu, contre 25 068 euros en IDF. Un dossier Violet est, pour sa part, défini par un RFR de 29 148 euros maximum pour une seule personne (38 184 euros en IDF). Vous faites partie de la catégorie Rose si vous avez dépassé le plafond des foyers intermédiaires. 

Quels sont les seuils selon les revenus pour MaPrimeRénov’ ?

Quels sont les seuils selon les revenus pour MaPrimeRénov’ ?
Par Kmpzzz / Shutterstock

Les montants accessibles sont surtout avantageux pour les foyers très modestes. Avec le barème Bleu, vous pourrez toucher une prime atteignant : 

  • 10 000 euros pour une chaudière à granulés ;
  • 8 000 euros pour une chaudière à bûches ;
  • 1 200 euros pour une chaudière à gaz à très haute performance ;
  • 10 000 euros pour une pompe à chaleur géothermique ou solaire ;
  • 4 000 euros pour une pompe à chaleur air ou eau ;
  • 8 000 euros pour un chauffage solaire ;
  • 4 000 euros pour un chauffe-eau solaire ;
  • 1 200 euros pour un chauffe-eau thermodynamique;
  • 3 000 euros pour un poêle à granulés ;
  • 2 500 euros pour un poêle à bûches ;
  • 2 000 euros pour un foyer fermé ou insert ;
  • 2 500 euros pour des équipements solaires hybrides ;
  • 1 200 euros pour des réseaux de chaleur ou de froid ;
  • 1 200 pour la dépose d’une cuve de fioul ;
  • 4 000 euros pour une VMC double flux ;
  • 100 euros par équipement pour l’isolation des fenêtres ;
  • 75 euros par mètre carré pour l’isolation des murs par l’extérieur ;
  • 75 euros par mètre carré pour l’isolation des toitures-terrasses ;
  • 25 euros par mètre carré pour l’isolation des murs par l’intérieur ;
  • 25 euros par mètre carré pour l’isolation des rampants et des combles.

En règle générale, les montants indiqués baissent en dépassant le seuil de revenus de chaque profil (Bleu, Jaune et Violet). 

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à les contacter.

Pourquoi je ne suis pas éligible à MaPrimeRénov’ ?

Vous êtes d’emblée inéligible à MaPrimeRénov’, si votre logement est âgé de moins de deux ans. Pour les propriétaires-bailleurs, l’aide ne peut être demandée que sur trois maisons ou appartements au maximum. Les copropriétés, de leur côté, doivent être composées d’au moins 75 % de résidences principales pour être éligibles. De plus, le bâtiment est censé être inscrit au registre officiel des copropriétés. 

D’autre part, les travaux éligibles sont très limités pour les foyers aisés. Vous serez donc inéligible sur la plupart des travaux, si vous correspondez à ce profil. Un foyer Rose pourra seulement percevoir :

  • 3 500 euros pour la rénovation énergétique globale ;
  • 500 euros de bonus pour la sortie de la catégorie passoire thermique ;
  • 500 euros de bonus en atteignant le niveau bâtiment basse consommation ;
  • 15 euros par mètre carré pour l’isolation des murs par l’extérieur ;
  • 15 euros par mètre carré pour l’isolation des toitures-terrasses ;
  • 7 euros par mètre carré pour l’isolation des murs par l’intérieur ;
  • 7 euros par mètre carré pour l’isolation des rampants et des combles.

Même avec des revenus élevés, vous pourrez également bénéficier d’autres aides cumulables avec MaPrimeRénov’ comme le certificat d’économies d’énergie (CEE).

Image de couverture Par Damir Khabirov / Shutterstock

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez les dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici