Comment créer un business plan pour une micro-crèche ?

- Advertisement -

Le secteur de la petite enfance est à la fois utile et particulièrement délicat. Ainsi, ces métiers sont strictement réglementés en France. Vous devez donc remplir certaines conditions légales pour ouvrir une micro-crèche. De plus, vous avez besoin de réunir les ressources financières et humaines nécessaires au fonctionnement de ce type de structure. Le business plan vous aidera à gérer efficacement ces problématiques.

Que faire avant d’élaborer un business plan de micro-crèche ?

Avant de faire un business plan de micro-crèche, vous devez réfléchir aux aspects réglementaires, logistiques et organisationnels du projet. Il faudra par ailleurs cerner clairement les spécificités de ce type d’établissement. La micro-crèche se définit avant tout par sa capacité d’accueil limitée à 10 enfants. Elle représente ainsi un compromis entre l’assistance maternelle (4 maximum) et la crèche (jusqu’à 100). 

La capacité d’accueil a été revue à la hausse à 12 enfants depuis septembre 2021. Si nécessaire, vous pouvez même accueillir ponctuellement jusqu’à 14 enfants, soit 115 % du maximum autorisé. L’objectif reste néanmoins inchangé, à savoir socialiser et accompagner les enfants de manière individualisée. Il faudra donc prévoir un local et une équipe garantissant la sécurité ainsi que l’épanouissement des tout-petits.

Concrètement, le personnel accueillant doit disposer d’un CAP petite enfance et de deux ans d’expérience minimum. Vos collaborateurs peuvent aussi disposer d’un diplôme d’assistance maternelle et de trois années d’expérience dans le domaine. D’autre part, le local est soumis aux normes applicables aux micro-crèches, à savoir :

  • Un strict respect des conditions de sécurité et d’accessibilités des ERP (Établissements Recevant du Public) ;
  • Une surface d’accueil intérieure d’au moins 7 m² par enfant (5,5 m² pour les lieux densément peuplés, mais avec un espace extérieur de 15 m² minimum) ;
  • Des équipements adaptés aux enfants souffrant d’une maladie chronique ou d’un handicap physique ;
  • Un bâtiment conforme à la réglementation en matière d’éclairage, de qualité de l’air, d’environnement sonore, etc.

Les départements peuvent parfois imposer d’autres mesures. Pour les connaître, vérifiez les préconisations des services de la Protection Maternelle et Infantile.

Pourquoi rédiger un business plan de micro-crèche ?

Vous pourrez évaluer vos besoins en équipement, personnel et financement, en rédigeant un business plan de micro-crèche. En effet, cette étape permet de faire le point sur vos ressources, vos compétences et votre équipe. Ces données serviront ensuite à déterminer les matériels, les professionnels et les capitaux manquants. Vous réussirez ainsi à progresser dans la concrétisation du projet. 

Après la phase préparatoire, vous êtes supposé connaître les implications légales et financières de votre initiative. Vous avez notamment besoin d’un local conforme et de collaborateurs qualifiés. Sur cette base, vous pourrez estimer les fonds nécessaires à la création et à la gestion de l’établissement. Ces informations permettront enfin d’analyser la rentabilité de l’activité en estimant les revenus envisageables. 

Une micro-crèche doit à terme être rentabilisée, sauf si vous optez pour une structure non lucrative. Même dans ce cas, il faudra anticiper les coûts de lancement et de gestion pour évaluer vos besoins de financement. Les donateurs potentiels pourront ainsi quantifier votre demande d’aide à l’instar des banques, des investisseurs privés, etc. Cette démarche passe nécessairement par la rédaction d’un business plan. 

En dehors des questions financières, le plan d’affaires représente une véritable feuille de route pour structurer la réalisation de votre projet. Ce document précise en effet votre particularité par rapport aux autres acteurs du secteur. Il détaille aussi les éléments indispensables au bon fonctionnement de votre future micro-crèche. Ainsi, vous disposez d’un plan d’action pour créer, lancer et développer l’établissement.

Pourquoi rédiger un business plan de micro-crèche ?
Source Rawpixel.com / Shutterstock

Comment rédiger la partie rédactionnelle du business plan d’une micro-crèche ?

Avec une bonne préparation, vous n’aurez pas de difficultés particulières à rédiger un business plan de micro-crèche. Vous devez seulement organiser vos idées et vos données issues de l’étude de marché. Pour ce faire, adoptez la structure utilisée couramment par les entrepreneurs, présentant : 

  • Le résumé du projet (executive summary) ;
  • Les membres et les motivations de l’équipe ;
  • Le marché dans son ensemble ;
  • La stratégie globale de l’établissement ;
  • Les estimations et les prévisions financières.

Privilégiez l’usage de tableaux dans la partie financière afin d’améliorer la lisibilité du dossier. Il faudra par ailleurs axer le document sur vos futurs interlocuteurs. De cette manière, vous pourrez optimiser l’assimilation du contenu et les chances d’obtenir un financement. Ce ciblage est également décisif pour convaincre les associés ou les partenaires potentiels. L’idée est de souligner les points importants pour l’audience.

Équipe et genèse du projet

Le gérant fondateur d’une micro-crèche n’est pas tenu de posséder des qualifications relatives à la petite enfance. En revanche, l’établissement doit disposer d’un référent technique. Il sera le premier responsable de la sécurité, de l’éveil et de l’équilibre des tout-petits. Ainsi, cette fonction nécessite une personne expérimentée et diplômée. Vous devez aussi prévoir un accueillant spécialisé pour 3 enfants

Le référent technique doit généralement justifier d’un diplôme d’État en médecine, en puériculture ou en éducation de jeunes enfants. Vous pouvez également nommer d’autres profils comme : infirmier, sage-femme, psychomotricien, professeur des écoles, éducateur spécialisé… Dans ce cas, le professionnel doit présenter une certification complémentaire dans l’encadrement ou la direction de micro-crèche. 

Si vous remplissez les critères exigés, vous pouvez occuper ce poste vous-même en mentionnant vos diplômes et expériences dans le secteur. Il est par ailleurs important d’expliquer l’origine de votre projet. Votre motivation constitue en effet un argument non négligeable pour convaincre vos futurs interlocuteurs. Cette information permet également de mesurer votre engagement personnel dans la démarche. 

Étude de marché de votre projet

L’étude de marché doit, dans un premier temps, présenter les structures dédiées à la petite enfance dans la zone visée. L’objectif final est de faire ressortir les spécificités de votre concept, comme dans le business plan d’une école Montessori. Ainsi, vous avez besoin d’analyser tous vos concurrents directs et indirects. Cette observation porte notamment sur les crèches, les garderies, les multiaccueils…

Pour identifier vos clients potentiels, ajoutez des données démographiques et des statistiques portant sur les alternatives à votre offre. Ces informations incluent entre autres la garde partagée, l’assistance maternelle et éventuellement le baby-sitting sur le marché cible. Passée cette étape, vous réussirez à mettre en exergue la valeur ajoutée de votre futur établissement. 

Une micro-crèche permet à la base de concilier les avantages de la garderie et de l’assistance maternelle. Effectivement, les enfants ont la possibilité de se socialiser tout en bénéficiant d’un accompagnement sur mesure. Ils sont par ailleurs suivis par des professionnels de la santé et de la petite enfance au quotidien. De leur côté, les parents peuvent entretenir une relation de proximité avec l’équipe encadrante.

Stratégie marketing et communication

Comme toute entreprise, une micro-crèche doit séduire des clients pour fonctionner et pérenniser son activité. Votre stratégie marketing et communication sert justement à améliorer l’attractivité de l’établissement. Pour vous démarquer de la concurrence, vous devez identifier vos cibles et adapter votre approche en conséquence. 

Dans la pratique, votre stratégie dépendra foncièrement de vos objectifs et de votre marché. Vous pouvez, par exemple, miser sur des tarifs concurrentiels dans une zone à faibles revenus. Cependant, cette initiative peut parfois menacer la rentabilité du projet et remettre en question la qualité de l’accueil. Vous devez donc utiliser judicieusement cette option. 

Vous pouvez également mettre en avant votre équipe et vos infrastructures. Au-delà des obligations légales, il existe une myriade d’éléments favorisant l’épanouissement des enfants. Valorisez ces atouts dans vos démarches marketing. Enfin, privilégiez les solutions de communication permettant d’atteindre les profils ciblés (mailing, réseaux sociaux, affichage en entreprise, etc.). 

Comment rédiger la partie rédactionnelle du business plan d’une micro-crèche ?
Source Rawpixel.com / Shutterstock

Prévisionnels financiers

Vu la simplicité de l’offre, vous n’avez pas à considérer plusieurs cours comme dans un business plan de marchand de biens. Cet entrepreneur doit en effet anticiper ses résultats sur les fonds de commerce ainsi que les biens immobiliers et fonciers. Pour autant, vous ne devez pas négliger le plan financier d’une micro-crèche. Il faudra prévoir entre autres : 

  • Les investissements de départ (local, aménagement, mise aux normes…) ;
  • Les matériels requis pour accueillir les enfants (jouets, rangements, lits…) ;
  • Les charges du personnel (rémunérations, cotisations sociales, transports…) ;
  • Les coûts de fonctionnement (fournitures, formalités, frais divers…).

Les dépenses doivent ensuite être confrontées avec les chiffres d’affaires envisagés. Ces revenus potentiels découlent du niveau de fréquentation prévu en tenant compte des profils clients et de la tendance du marché. 

En estimant le taux de remplissage, vous pourrez calculer le seuil de rentabilité de l’établissement. À partir de combien d’enfants accueillis pouvez-vous rentrer dans vos frais ? Sur cette base, présentez un prévisionnel pessimiste (minimum rentable) et un scénario idéal (100 % de la capacité d’accueil).

Executive summary du business plan pour votre projet de micro-crèche

Les métiers de la petite enfance exigent différentes qualités personnelles comme la patience, la tempérance, l’empathie, le sens de l’écoute… Sans ces atouts, vous ne pourrez pas entretenir de bonnes relations avec les tout-petits et les parents. Le relationnel est pourtant la base du succès et de la pérennité dans ce secteur. 

Même en tant que simple gestionnaire, vous serez amené à rencontrer régulièrement les enfants et leurs parents. Vous devez donc montrer votre passion et votre aisance relationnelle dès l’executive summary. Pour rappel, cette partie sert à synthétiser et à annoncer le contenu du business plan à vos futurs interlocuteurs. 

Pour assurer la cohérence du discours, il est vivement recommandé de rédiger le résumé fonctionnel en dernier. Cette solution permet également de présenter les sujets évoqués dans le dossier de manière concise et exhaustive. Ainsi, vous serez en mesure de prouver votre rigueur et votre aptitude à mener à bien ce projet.

Image de couverture Beloborod/ Shutterstock

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.