Dette à long terme : définition

- Advertisement -

Pour obtenir les ressources dont elles ont besoin pour croître, la plupart des entreprises contractent des dettes. Ces dernières sont indiquées dans le passif du bilan comptable annuel. Parmi celles-ci figurent notamment les dettes à court terme, à moyen terme et à long terme. Cet article s’intéresse particulièrement au dernier type de dette.

Quelles sont les dettes à long terme ?

Les dettes permettent dans un premier temps à une entreprise de financer son besoin en fonds de roulement. Elles lui servent par ailleurs à financer ses opérations stratégiques lorsque les capitaux dont elle dispose ne sont pas suffisants. Il est aussi possible qu’une structure décide de payer une dette en en contractant une autre.

Les dettes d’une entreprise sont de différentes natures. On distingue notamment les dettes financières, les dettes d’exploitation, les dettes fournisseurs ainsi que les dettes fiscales et sociales. La dette à long terme est un passif financier. Il s’agit d’une somme d’argent qu’une entreprise doit à un créancier sur une période supérieure à un an. Elle correspond le plus souvent à un prêt bancaire.

Le financement d’actifs durables tels que des équipements, des terrains ou des constructions constitue la principale utilisation des dettes à long terme. Leur taux d’intérêt est généralement plus élevé. De cette manière, les banques peuvent compenser le risque important qu’elles prennent en prêtant de l’argent sur une longue période.

Quelles sont les dettes à long terme ?
Source Pickadook / Shutterstock

Comment les calculer ?

Les dettes à long terme comportent une partie qui doit être remboursée durant le cycle d’exploitation courant d’une entreprise, soit avant 12 mois. Il s’agit de la TCDLT (tranche courante de la dette à long terme). Cette portion est de ce fait intégrée dans le passif courant. Une entreprise doit s’assurer que les fonds qu’elle génère permettent de rembourser la TCDLT. Cette dernière doit en effet être impérativement payée conformément à l’accord de prêt que l’entreprise a conclu avec un prêteur. Étant donné qu’il s’agit d’une obligation, la partie d’une dette à long terme échéant avant 12 mois doit être mise en évidence dans le bilan qui résume les actifs, le passif ainsi que les capitaux propres de la structure.

Le calcul de la TCDLT est effectué par un analyste. Pour l’effectuer, il utilise les informations fournies par le calendrier d’endettement de l’entreprise. Ce dernier présente toutes les dettes contractées avec leur échéance, les remboursements périodiques, le solde impayé et le taux d’intérêt.

Comment les calculer ?
Source Rawpixel.com / Shutterstock

Quelles différences entre les dettes à court, moyen et long terme ?

Il existe l’épargne à court, moyen et long terme. Les dettes peuvent être classifiées de la même manière en fonction de leur échéance de remboursement. Les dettes sont dites à court terme lorsque leur échéance est inférieure à un an. Il s’agit généralement des factures de fournisseurs ainsi que des sommes dues à l’administration fiscale et aux organismes sociaux. Les dettes à court terme peuvent également être composées de prêts bancaires. Leur taux d’intérêt est dans ce cas relativement bas.

Pour leur part, les dettes à moyen terme font référence aux prêts contractés à moyen terme auprès d’une banque. Elles comprennent également les apports en comptes courants d’associés.

S’agissant des dettes à long terme, leur horizon de remboursement est assez lointain. Celui-ci varie en fonction du pays. Aux États-Unis, l’échéance d’une dette à long terme est supérieure à 12 mois. En Europe et en France, elle est supérieure à 5 ou 7 ans.

Les dettes à court terme, moyen terme et long terme entrent en jeu dans le calcul de l’endettement net d’une entreprise. Cet indicateur est essentiel, car il sert lors du calcul de l’effet de levier financier (impact du recours aux dettes sur la rentabilité financière de l’entreprise). Il est également utilisé pour calculer toutes sortes de ratios financiers. La capacité de remboursement en fait notamment partie. Les banques regardent de près cet indicateur avant d’accorder un prêt à une entreprise étant donné qu’il donne une idée précise de son niveau de solvabilité.

L’endettement net s’obtient avec la formule suivante :

Endettement net = Dettes à court, moyen et long terme + Apports en comptes courants d’associés – Actifs disponibles

Parmi les actifs disponibles figurent par exemple les liquidités, les valeurs mobilières de placement ainsi que les plus-values nettes sur placement.

Image de couverture Rawpixel.com / Shutterstock

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.