SCPI Pinel : nos conseils pour investir

AccueilActualitésSCPI Pinel : nos conseils pour investir

La loi Pinel est une mesure gouvernementale visant à dynamiser l’offre locative et à alléger la fiscalité des ménages. Ainsi, il peut être rapproché d’autres dispositifs tels que le Déficit Foncier, la Loi Duflot, la Loi Malraux, etc. La réduction d’impôt est, cette fois-ci, accessible en contrepartie d’un investissement dans l’immobilier résidentiel. Vous pouvez néanmoins recourir à une SCPI fiscale pour limiter les risques. 

Comment fonctionne une SCPI Pinel ?

Comment fonctionne une SCPI Pinel ?
Photo de Max Vakhtbovych provenant de Pexels

Une Société Civile de Placement Immobilier ou SCPI est une forme spécifique d’investissement dans la pierre. Il s’agit concrètement d’un portefeuille renfermant divers biens immobiliers mis en location. À travers l’achat d’une part, vous devenez un des nombreux propriétaires-bailleurs de ces immeubles. Vous recevrez ainsi une partie des loyers, en fonction du montant de l’investissement. 

Ces placements se déclinent sous deux grandes catégories : les scpi de rendement et les dispositifs fiscaux comme les SCPI Pinel (remplaçant la Loi Duflot). Dans le premier cas, l’investissement n’a aucun objectif fiscal particulier et se focalise sur les rémunérations potentielles. Les SCPI fiscales, en revanche, visent principalement l’éligibilité à un abattement

Toutefois, le dispositif de défiscalisation est soumis à des conditions strictes. Les logements du portefeuille doivent notamment respecter les normes RT 2012 et BBC. Néanmoins, ces biens ne doivent pas forcément être neufs. Ils peuvent également être réhabilités. Dans les deux cas, les immeubles doivent remplir les critères exigés en matière de performance énergétique. 

Vous serez par ailleurs éligible à des réductions sensiblement différentes en fonction de la durée d’engagement de location. Sur 6 ans, la défiscalisation sera de 12 % du montant de l’investissement en SCPI. Ce taux de réduction passera à 18 % pour un engagement sur 9 ans. Enfin, un placement sur 12 ans permet de bénéficier d’un abattement de 21 %.

En général, les sociétés de gestion détaillent ces différents seuils aux épargnants souhaitant investir dans une SCPI fiscale. Il est également impératif de respecter les plafonds fixés par l’Administration pour pouvoir payer moins d’impôts. Le dispositif Pinel limite ainsi l’investissement à 300 000 euros maximum. 

Comment déclarer une SCPI Pinel ?

Comment déclarer une SCPI Pinel ?
Photo de PhotoMIX Company provenant de Pexels

Avec une SCPI Pinel, les contribuables sont éligibles à une déduction d’impôts de 12 % à 21 %. Le taux dépend de la durée de l’engagement pour la mise en location du logement, soit de 6 à 12 ans. Cependant, cet avantage fiscal ne sera accordé qu’aux bailleurs respectant l’organisation en vigueur. Ils sont notamment tenus de déclarer ces placements avec leurs ressources.

La première déclaration de ces revenus complémentaires s’effectue l’année suivant la fin des travaux sur le bien. Cette précision est particulièrement importante en cas de réhabilitation de logement ancien ou d’acquisition en VEFA (Vente en l’état futur d’achèvement). Vous serez donc en retard, si vous attendez la livraison finale. 

Pour rappel, l’abattement Pinel est seulement applicable aux biens neufs ou remis à neuf, achetés après le 1er septembre 2014. Les investissements réalisés avant cette date sont couverts par le dispositif Duflot. L’Administration fiscale fixe par ailleurs une date limite pour l’envoi des versions papier et numérique des déclarations chaque année. 

Cette opération s’effectue en 4 étapes pour un logement détenu en direct : 

  • Présenter le bien et indiquer la durée d’engagement sur le formulaire 2044 EB (première déclaration) ;
  • Réaliser un bilan foncier avec les imprimés 2044 et 2044 SPE (négatif ou positif) ;
  • Reporter les résultats du bilan précédent dans la case « Revenus fonciers » du formulaire 2042 (déclaration de revenus annuels) ;
  • Remplir le montant de la réduction fiscale dans la déclaration des revenus complémentaires, le 2042 C.

Si vous avez choisi d’investir en SCPI, les sociétés de gestion vous épauleront à chaque étape de la démarche. 

Est-ce le bon moment pour investir en SCPI Pinel ?

Est-ce le bon moment pour investir en SCPI Pinel ?
Photo de energepic.com provenant de Pexels

Selon les experts, la SCPI Pinel fait partie des meilleurs placements disponibles sur le marché en 2021. Elle permet en effet de compléter les revenus des épargnants et d’atténuer la pression fiscale. Ce type d’investissement vous aide aussi à anticiper la retraite et à préparer votre succession, comme l’immobilier en général. 

Cela dit, le marché locatif se démarque nettement en cette période de crise. En effet, ces placements sont d’emblée diversifiés, même en se limitant aux logements. Vous pouvez notamment mettre en location un immeuble résidentiel, une maison, un studio, etc. D’ailleurs, les SCPI priorisent la diversification lors de la constitution de leurs portefeuilles pour assurer la stabilité de l’ensemble.

Cette forme de placement peut ainsi être considérée comme une valeur refuge. Dans la pratique, vous investissez indirectement dans l’immobilier à travers votre ticket d’entrée. Vos rémunérations potentielles seront calculées sur la base de ce montant investi. Néanmoins, les risques seront également mutualisés selon le même principe. De plus, il est assez improbable d’avoir des impayés pour tous les locataires. 

Enfin, l’État envisage de revoir les taux d’abattement du Pinel en 2023. À compter de cette date, les réductions passeront respectivement à 10,5 %, 15 % et 17,5 % pour les engagements de 6, 9 et 12 ans. Vous avez donc intérêt à profiter du peu de temps restant à ce dispositif.

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez les dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici