Un compte sans banque est-il fiable ?

Accueil Economies et Finances Un compte sans banque est-il fiable ?

S’il y a bien une chose que la crise financière de 2008 nous a apprise, c’est qu’un système bancaire robuste en apparence peut s’effondrer du jour au lendemain, emportant au passage les économies de milliers de personnes. Dans cette perspective, garder tout son argent au niveau de banques traditionnelles n’est pas un choix très judicieux. Il existe aujourd’hui des « comptes sans banque » qui vous proposent de sécuriser une partie de vos placements en les adossant à des valeurs refuges. Ceci est censé vous protéger en temps de crise. Peut-on dire que ces comptes sans banque sont fiables pour autant ? Trouvez dans cet article la réponse à la question.

Pourquoi les comptes sans banque proposent-ils l’adossement aux valeurs refuges comme garantie ?

Une valeur refuge est un actif dont la valeur est généralement insensible aux effets d’une dépression ou d’une récession économique. De ce fait, sa valeur demeure stable et peut même s’envoler dans certains cas lorsqu’il y a une crise. En choisissant ce type de valeur pour votre compte sans banque, vous protégez votre patrimoine d’une éventuelle dépréciation qui peut réduire considérablement votre pouvoir d’achat.

Toutefois, la garantie offerte par une valeur refuge est relative. Étant donné qu’elle est plus axée sur la sécurisation que sur la fructification de vos placements, vous n’êtes pas complètement à l’abri d’une perte de valeur de vos actifs. Les principales valeurs refuges souvent utilisées par les comptes sans banque sont les actifs physiques comme l’or et l’immobilier.

L’or : la valeur refuge de référence pour les comptes sans banque

Depuis l’Antiquité, ce métal jaune était utilisé comme moyen d’échange pour le commerce à cause de ses caractéristiques physiques infalsifiables et de sa rareté. En situation de crise ou pas, l’or bénéficie pour la plupart des acteurs économiques, d’une confiance inébranlable en sa valeur. Même avec l’incertitude propre aux marchés financiers, ces derniers n’influent que très peu sur la variation des valeurs de l’or physique.

En réalité, la solvabilité d’un État ou les résultats d’une société n’agissent pas sur la valeur de ce métal. Cette dernière ne dépend également pas d’une devise. Vous avez ainsi la possibilité avec un compte sans banque adossé à l’or, d’effectuer des transactions hors des systèmes bancaires traditionnels qui sont principalement tributaires de la fluctuation des valeurs des monnaies nationales. En ouvrant ce type de compte, vous disposez d’une réserve exclusive de métal précieux en toute transparence et à des tarifs clairs. L’or est stocké en lieu sûr pour éviter à votre capital d’être affecté par les effets d’une crise bancaire.

or

Par ailleurs, certains comptes sans banque proposent comme valeur refuge, un produit financier qui réplique le cours de l’or. Ceci n’est pas très prudent si l’on considère que le cours assez volatil de ce métal pourrait baisser dangereusement en période de crise. Il est donc recommandé d’opter de préférence pour un compte avec de l’or physique comme garantie relative pour se mettre au mieux à l’abri des krachs boursiers.

L’immobilier, une autre valeur refuge pour un compte sans banque

En partant du principe que les gens auront nécessairement besoin de se loger même en temps de crise, l’immobilier demeure une excellente option pour résister quand on traverse une telle période de crise. L’immobilier est ainsi un actif tangible possédant une valeur d’usage. Cette valeur d’usage fait que ce placement ne présente aucune corrélation positive avec l’évolution des marchés financiers.

L’immobilier locatif en particulier constitue une bonne valeur refuge sur le long terme. En effet, il faut que les frais d’acquisition du bien immobilier soient amortis et que votre bien se valorise avant d’espérer une plus-value à la revente. Toutefois, l’immobilier est loin d’offrir la même garantie qu’un actif comme l’or. Bien que l’évolution de sa valeur ne dépende pas des cycles financiers, il peut arriver que cet actif perde énormément de la valeur en cas de crise immobilière.

Quand le nombre de logements est assez élevé et que les prix associés sont chers, les potentiels acquéreurs se font rares. À un niveau critique, les biens immobiliers seront amenés à perdre considérablement de la valeur pour pouvoir s’ajuster à la demande. Dans ce cas, placer son épargne dans un compte sans banque lié à l’immobilier peut vous causer des pertes. Surtout dans ce contexte de crise de la Covid-19, les placements immobiliers sont à reconsidérer dans leur totalité.

Les défaillances des banques traditionnelles qui ont profité à l’émergence des comptes sans banque

Si les comptes sans banque attirent de plus en plus de personnes, c’est principalement à cause des manœuvres douteuses des banques, en l’occurrence des banques “too big to fail ». Malgré les mesures de contrôle bancaire qui sont renforcées au fil du temps, lesdites banques continuent leurs malversations en matière de fraudes fiscales, de blanchiment d’argent, de manipulation des changes, mais aussi, d’octroi de subprimes.

crise

Les subprimes, ces prêts immobiliers qui furent octroyés à partir des années 2000 aux ménages américains ne remplissant pas les conditions requises de solvabilité, ont été gagés sur les biens immobiliers desdits ménages. Les banques avaient en effet anticipé l’augmentation continue du prix de l’immobilier comme couverture au cas où les emprunteurs ne pourraient pas rembourser. Le nombre de ces prêts extrêmement risqués a par ailleurs explosé au cours de la période allant de 2000 à 2007.

Mais ce que les banques n’avaient pas prévu, c’est que le niveau d’endettement des ménages allait atteindre ses limites et que les prix de l’immobilier allaient s’effondrer gravement. Quand ceci arriva, la plupart des ménages n’arrivaient plus à payer leurs mensualités élevées. De plus, les taux directeurs furent revus à la hausse dans le même temps. Cette combinaison de facteurs a amené les banques à saisir les biens immobiliers de la plupart des ménages débiteurs qui étaient devenus insolvables.

Ceci a entretenu la chute de la valeur immobilière en Amérique et une forte dépréciation des actifs adossés à l’immobilier. Un climat de méfiance s’est ainsi instauré dans le secteur bancaire américain et a conduit par le biais du commerce international, à la crise financière mondiale de 2008. Quand on voit que la crise financière de 2008 qui a ruiné de nombreux ménages est due aux subprimes, et que certaines grosses banques commerciales continuent de les accorder, il y a donc de quoi s’inquiéter pour l’avenir.

En définitive, les comptes sans banque proposent l’adossement aux valeurs refuges en vue de sécuriser vos placements et vous protéger des conséquences néfastes d’un effondrement de l’économie. Toutefois, bien qu’elle soit significative, la garantie offerte par ces valeurs n’est pas absolue. Il est tout de même judicieux d’opter pour un compte sans banque en plus de votre compte classique d’autant plus qu’il est impossible à l’heure actuelle de se passer de nos banques traditionnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

felis elit. massa nunc libero venenatis ut