Scop : est-ce une bonne idée de vendre son entreprise à ses salariés ?

Accueil Entreprise et Business Scop : est-ce une bonne idée de vendre son entreprise à ses salariés ?

Une scop, c’est une société coopérative, c’est-à-dire une société dans laquelle chaque salarié est propriétaire d’une part suffisamment importante pour pouvoir influencer les décisions prises par l’ensemble des salariés qui deviennent alors la direction. Les cas de ventes d’entreprises saines aux salariés par le dirigeant sont assez rares, mais de plus en plus fréquents. Alors, est-ce vraiment une bonne idée.

Une décision qui ne change rien pour le vendeur

Pour le vendeur, choisir de vendre son entreprise à ses salariés ou à un repreneur extérieur ne change absolument rien. Les obligations légales avant et après la vente sont exactement les mêmes et seuls quelques détails sont modifiés par la situation. Le prix de vente non plus n’a pas de réelle raison d’être modifié par la situation, car la valeur de l’entreprise reste fixe.

D’ailleurs, il est extrêmement important de respecter toutes les étapes exigées et conseillées, même si vous connaissez bien vos salariés et que vous leur faites confiance. Pour revendre son entreprise, il est toujours conseillé de faire appel à des experts qui réaliseront les audits, statueront sur la valeur de l’entreprise et vous guideront à travers toutes les démarches.

Un acheteur plus facile à trouver ?

Certains patrons qui souhaitent vendre acceptent de revendre leur entreprise aux salariés en partie parce que c’est une solution de facilité. Effectivement, il n’y a alors pas besoin de chercher de revendeur et les négociations ainsi que toutes les discussions peuvent se faire plus simplement et plus rapidement que d’habitude, même si elles doivent rester dans un cadre légal.

Cependant, tous les salariés d’une entreprise ne sont pas toujours assez unis pour former un front commun exprimant la volonté de racheter l’entreprise. Il ne faut donc pas penser que c’est systématiquement une solution de facilité. Au contraire, si les cas de ce genre sont si rares, c’est parce qu’il y a de bonnes raisons.

Une bonne affaire pour les salariés ?

Pour les salariés, racheter l’entreprise dans laquelle ils travaillent peut effectivement être une excellente affaire. D’abord, parce que cela leur permet de gagner un peu de patrimoine professionnel sans avoir besoin d’un gros investissement de base. Ensuite, parce qu’en éliminant certains postes de direction et en gérant collectivement l’entreprise, ils vont pouvoir profiter d’une meilleure redistribution des richesses produites.

Ce genre d’initiative concrétise un vieux rêve de la lutte ouvrière selon lequel il sera possible un jour pour les travailleurs d’être propriétaire de leur outil de travail sans pour autant sacrifier la sécurité de leur emploi. Cependant, il ne faut pas penser qu’une telle démarche est sans conséquence. Le travail supplémentaire que cela implique peut peser lourd sur les épaules d’une équipe restreinte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici