À quoi sert un courtier en bourse ?

- Advertisement -

Vous devez bien choisir votre courtier en bourse avant de constituer un portefeuille d’actifs sur les marchés financiers. En effet, il est impératif de maîtriser et d’anticiper le comportement des marchés pour rentabiliser des placements. L’apprentissage prend toutefois du temps et implique souvent des pertes pour les débutants. Vous pouvez néanmoins éviter ces problèmes en recourant aux services d’un bon broker. 

Qu’est-ce qu’un courtier en bourse ?

Un courtier en bourse est un spécialiste de la finance effectuant des placements en vue de dégager le maximum de profits. Il joue principalement le rôle d’intermédiaire entre les marchés financiers et les traders ou les investisseurs. Ainsi, l’expert prévoit toujours un canal pour recevoir le positionnement de sa clientèle sur des produits ou des marketplaces. Il peut s’agir du téléphone, d’Internet ou d’une application. 

Au quotidien, le courtier exécute les ordres d’achats ou de ventes d’actifs des clients (particuliers ou professionnels). Il peut aussi proposer des conseils sur les prises de décisions délicates et les opérations stratégiques pour les portefeuilles gérés. Pour bénéficier d’une telle expertise, vous pouvez désormais sélectionner un courtier de bourse en ligne. Vous devez cependant rester vigilant dans le domaine. 

Un courtier professionnel ou broker est tenu de posséder une licence pour pouvoir exercer en France. Vous devez par ailleurs vérifier, si l’acteur envisagé n’apparait pas sur les listes noires de l’AMF (Autorité des marchés financiers). Il est également important de contrôler son inscription au REGAFI (registre des agents financiers). 

Qu’est-ce qu’un courtier en bourse ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont ses missions ?

Le courtier doit avant tout connaître en profondeur les marchés financiers et les actifs proposés. De cette manière, il sera capable de vous aider efficacement à rentabiliser vos investissements. Ce professionnel joue par ailleurs le rôle de conseiller sur les opérations complexes. De plus, il est supposé défendre vos intérêts sur les marchés financiers en effectuant des transactions en votre nom. 

La mission du broker consiste essentiellement à vous aider à vous positionner sur les marchés. Concrètement, il vous accompagne dans l’achat ou la vente de produits financiers comme :

  • Les titres vifs (obligations et actions) ;
  • Les devises et les cryptomonnaies ;
  • Les trackers ou ETF (Exchange-Traded Fund) ;
  • Les CFD (contrats pour la différence) ;
  • Les produits dérivés hors ETF et CFD (options, futures, warrants, turbos…). 

En fonction de votre stratégie, le courtier en bourse peut choisir individuellement vos actifs ou choisir des portefeuilles déjà constitués. Cette seconde option inclut entre autres les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières). 

Quel type de courtier en bourse choisir ?

Il existe traditionnellement deux types de brokers, les établissements bancaires et les sociétés spécialisées dans le courtage. Cela dit, ces opérateurs font désormais face à de nouveaux concurrents totalement dématérialisés (pure-players). Pour vous accompagner à la Bourse, vous pouvez ainsi choisir entre :

  • Une banque classique ;
  • Une banque en ligne ou 100 % mobile (néobanque) ;
  • Un courtier traditionnel (joignable par téléphone) ;
  • Un broker en ligne ou sur mobile (néocourtier). 

Comme dans la bancassurance, ces acteurs diffèrent principalement par la diversité, la tarification et l’accessibilité de leurs services. Les réseaux bancaires classiques permettent notamment d’investir en Bourse via des formules comme les CTO, les PEA, les comptes-titres, etc. Cependant, les offres sont souvent limitées en matière de produits et de marchés. Les frais de courtage sont par ailleurs non négligeables.

De leur côté, les néobanques et néocourtiers se démarquent par leur politique de prix particulièrement agressive. Les choix restent toutefois restreints, même si ces plateformes enrichissent progressivement leur catalogue. Pour investir sur des titres et des marchés diversifiés, il vaut mieux opter pour les brokers traditionnels ou en ligne. Ils permettent de recourir au SRD et d’accéder à une myriade de marketplaces (Paris, NYSE, Milan, Hong Kong, Zurich, Stockholm, Helsinki, etc.). 

Quel type de courtier en bourse choisir ?
Source : shutterstock.com

Combien cela coûte ?

Le coût de l’investissement dépend foncièrement de votre courtier en bourse et de votre profil d’investisseur. En effet, les frais de courtage peuvent varier au sein d’un même broker suivant le contenu de votre portefeuille. De plus, les professionnels du secteur facturent généralement diverses prestations comme :

  • La détention d’actifs (droits de garde) ;
  • L’ouverture de PEA ou de compte-titres ;
  • Les abonnements à une plateforme de trading ;
  • Les transferts de compte-titres ou de PEA ;
  • Le courtage proprement dit. 

En général, les brokers en ligne facturent uniquement cette dernière prestation. Les frais en la matière représentent le coût de l’exécution des ordres d’achat et de vente sur le marché. Selon le courtier, les tarifs peuvent être fixés en euros ou calculés à partir du montant de la transaction (de 0,10 à 1,50 % en moyenne).

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.