Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ont vu le jour grâce à la loi du 31 décembre 1970. Leur particularité réside dans le fait qu’elles donnent l’opportunité à ceux qui le désirent de réaliser des investissements dans la pierre, même sans posséder un bien immobilier. De tels placements peuvent être effectués grâce au regroupement des ressources financières de plusieurs investisseurs qui confient la gestion de leurs actifs immobiliers à un établissement spécialisé. Pour comprendre l’investissement en SCPI, nous vous proposons ce guide.

Principe de la SCPI

Pour tout savoir sur l’investissement dans une SCPI, il faut déjà avoir une bonne compréhension de son objet. La SCPI vise l’achat et la gestion d’un patrimoine immobilier destiné à la location. Généralement, les biens immobiliers sont mis à la disposition des locataires pour un usage professionnel. Il peut s’agir de location de magasins, de bureaux, de structures hôtelières, de résidences médicalisées, de centres commerciaux…

Pour réunir les moyens financiers nécessaires, la société civile de placement immobilier recourt à l’investissement privé. Les finances sont fournies par les particuliers qui souhaitent acheter des parts. Par la suite, les produits issus de la location sont distribués entre les différents associés. La SCPI est une entité qui met en avant l’investissement collectif.

Quels sont les différents types de SCPI ?

Pour bien investir en SCPI, il est intéressant de connaître les spécificités des différents types de SCPI qui existent. Ils sont au nombre de 3 : les SCPI de rendement, les SCPI fiscales et les SCPI de plus-values. Les SCPI de rendement sont les plus populaires. Les associés perçoivent des produits locatifs de façon régulière (habituellement tous les 3 mois). Elles sont réservées aux investisseurs qui souhaitent profiter de revenus complémentaires ainsi que des plus-values générées par leurs parts.

Les SCPI fiscales s’adressent aux particuliers qui paient des impôts importants, et qui veulent réduire le montant de ces derniers. Avec une rentabilité moindre, elles comportent toutefois des avantages sur le plan de la fiscalité. Ces facilités sont en rapport direct avec l’immobilier résidentiel. Ainsi, les plus réputés sont les SCPI « Scellier », « Pinel », « Malraux » et « Duflot » d’après les dernières news.

Les SCPI de plus-values sont peu nombreuses. Elles sont mises en place pour les investisseurs qui ne recherchent pas un rendement immédiat, mais qui veulent obtenir des plus-values intéressantes sur le long terme.

Où acheter des parts de SCPI ?

En tant que particulier, il existe deux endroits où vous pouvez faire l’acquisition de parts de SCPI. Premièrement, au niveau du marché primaire. L’achat peut être effectué au moment de la création de la SCPI ou bien lorsque le capital est augmenté. Deuxièmement, au niveau du marché secondaire. Il s’agira de racheter des parts de SCPI qui existent déjà.

Comment investir dans une SCPI ?

L’investissement en SCPI peut se faire de 4 manières différentes. Vous pouvez opter pour un achat au comptant en passant par un établissement bancaire ou une société de gestion. Il est également possible d’investir en SCPI à crédit. Ainsi, vous pourrez rembourser votre prêt grâce aux revenus issus de la location. Autre avantage de ce type d’investissement, les intérêts de l’emprunt feront l’objet d’une déduction sur les produits imposables.

Vous avez en outre la possibilité de réaliser un placement en SCPI via la technique du démembrement. Il s’agit de séparer les droits relatifs à la nue-propriété et à l’usufruit entre deux investisseurs. Au terme de la durée fixée, le nu-propriétaire recouvre la propriété entière des parts. Toutefois, l’usufruitier aura eu le temps de profiter des revenus générés par la location. En revanche, c’est à lui qu’il reviendra de payer les impôts. Enfin, il y a l’investissement grâce à un contrat d’assurance-vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici