Professions libérales : quels sont les meilleurs investissements pour la retraite ?

AccueilEconomies et FinancesProfessions libérales : quels sont les meilleurs investissements pour la retraite ?

Durant la vie active, les professions libérales bénéficient de nombreux avantages par rapport aux travailleurs évoluant en entreprise. La situation tend toutefois à s’inverser après le départ à la retraite. En effet, un indépendant perçoit généralement 50 % de son dernier revenu enregistré, contre plus de 72 % pour un salarié. Vous devez donc vous constituer un complément retraite pour anticiper cette baisse des ressources. 

Comment préparer une retraite confortable en tant que professions libérales ?

Si vous exercez une profession libérale, vous avez besoin d’un bon investissement pour la retraite. Ce statut devient en effet moins avantageux après votre vie active. Ainsi, vous devez souscrire au plus tôt à des solutions d’épargne efficaces comme celles recommandées par Perlib, l’assurance-vie et le PER (plan d’épargne retraite). 

Les indépendants sont affiliés à la CNAVPL (Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales) pour leur rente de base. Selon votre activité, vous pouvez aussi percevoir une pension complémentaire auprès de :

  • La CARMF (Caisse autonome de retraite des médecins français) ;
  • La CAVP (Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens) ;
  • La CARPV (Caisse autonome de retraite et de prévoyance des vétérinaires) ;
  • La CARCDSF (Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes) ;
  • La CARPIMKO (Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes) ;
  • La CAVAMAC (Caisse d’allocation vieillesse des agents généraux d’assurance et des mandataires non-salariés de l’assurance et de la capitalisation) ;
  • La CRN (Caisse de retraite des notaires) ;
  • La CAVOM (Caisse d’assurance vieillesse des officiers ministériels, des officiers publics et des compagnies judiciaire) ;
  • La CAVEC (Caisse d’assurance vieillesse des experts-comptables et commissaires aux comptes) ;
  • La CIPAV (Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse) pour tous les autres métiers comme ingénieurs, psychologues, architectes…

Indépendamment du secteur, votre pension risque de ne pas suffire pour maintenir votre niveau de vie avant la retraite. Vous devez donc investir dans des placements performants pour assurer votre avenir. Vous pourrez découvrir ici les actifs financiers les plus intéressants du moment et des astuces pour faire fructifier votre épargne. 

Aujourd’hui, de nombreux professionnels libéraux comptent poursuivre leur activité pour éviter ces pertes de revenu. Cette solution est théoriquement intéressante. Toutefois, vous serez imposables sur votre pension retraite et votre salaire. Cette fiscalité risque donc de vous pénaliser de manière significative. Néanmoins, vous pouvez contourner ce problème avec un produit d’épargne adapté comme le PER. 

Comment préparer une retraite confortable en tant que professions libérales ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les meilleurs investissements ?

Le parfait investissement pour la retraite dépend foncièrement de votre position par rapport au risque de perte en capital. En général, les risques sont élevés sur les meilleurs placements en matière de taux de rendement. Vous aurez, en revanche, des performances moindres sur des produits d’épargne avec garantie de capital. Vous pouvez l’observer sur le fonds en euros des contrats d’assurance-vie. 

L’investissement immobilier a longtemps été considéré comme une valeur sûre pour placer son épargne. Effectivement, investir dans la pierre reste une excellente option pour se constituer un capital sur le long terme. Vous devez toutefois prendre des précautions pour éviter de perdre de l’argent. La possession directe, par exemple, requiert des liquidités conséquentes pour assumer toutes les charges liées. 

Vous pouvez néanmoins vous affranchir de la gestion locative en décidant d’investir en SCPI (société civile de placement immobilier). Couramment appelé pierre-papier, ce système permet de limiter votre apport initial pour acquérir une part de biens mis en location. Cependant, vous serez rémunérés proportionnellement au montant de votre investissement de départ. 

Outre le PER, il existe actuellement une myriade de produits financiers suggérés aux futurs retraités. Un conseiller en gestion de patrimoine peut notamment vous orienter vers le PEL (plan d’épargne logement), le PEA (plan d’épargne en actions), les livrets bancaires, etc. Cela dit, ces offres sont souvent moins intéressantes que le PER concentrant entre autres les atouts du PERCO, du PERP et de la retraite Madelin. 

Pour plus de rentabilité, vous pouvez également opter pour des cryptomonnaies ou des fonds d’investissement comme les trackers (ETF). Le trading Forex est par ailleurs facilité par de nombreux brokers en ligne. Vous avez toutefois autant de chance de gagner ou de perdre du capital avec ces actifs connus pour leur volatilité. En définitive, vous devez évaluer votre seuil de tolérance au risque pour bien choisir votre investissement pour la retraite.

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez les dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici