Malus : quand disparaît-il et comment se faire assurer ?

- Advertisement -

Le principe de l’assurance repose sur la notion de risque, c’est-à-dire l’exposition à un aléa potentiel, inhérent à une situation ou à une activité et qui est peu susceptible d’entraîner des conséquences financières, qu’elles concernent les biens ou les personnes. 

Qu’est-ce qu’un malus ?

La loi du 27 février 1958 prévoit des obligations pour tous les véhicules à moteur. Tous les dommages que vous causez au volant couvrent une garantie minimale. 

Pour inciter les automobilistes à opter pour une conduite vigilante et pour minimiser le nombre de décès sur la route, l’État français a instauré en 1976 un système de bonus-malus qui s’applique à la majorité des contrats d’assurance automobile. 

Le fondement est simple : le montant annuel payé par l’assuré diminue ou augmente d’un pourcentage de la prime.

Le montant du bonus de la référence sera divisé par deux si le contrat bénéficie d’un bonus de 50%. Inversement, s’il y a un malus de 50%, alors le montant de la commission de référence est de moitié. 

Qu'est-ce qu'un malus ?
Source : shutterstock.com

Quels sinistres entraînent un malus ?

Tout conducteur peut être victime d’un accident, quelle que soit son expérience et sa prudence sur la route. 

Voici quelques exemples d’accidents courants : 

  • Heurt entre deux automobilistes circulant sur une même voie 
  • Accrochage entre deux véhicules circulant la même voie 
  • Collision entre deux automobilistes circulant en sens inverse 
  • Rencontre entre un véhicule en mouvement et un véhicule en stationnement 

Les compagnies utilisent les informations du constat amiable. Les pénalités ne concernent que les utilisateurs responsables. Lorsque vous prêtez une voiture à un tiers qui n’est pas sur votre contrat en tant que conducteur, vous ne pouvez pas être tenu responsable. 

Quels sinistres n’entraînent pas un malus ?

De nombreuses déclarations ne donnent pas lieu à l’imposition de sanctions. Lorsqu’un automobiliste subit un tort, il n’est pas responsable, il ne peut pas avoir de facturation. 

Les situations suivantes conduisent à une dispense :

  • Accidents non responsables : quand le conducteur est identifié, son assurance versera une indemnité pour la réparation des blessures et dommages corporels. En cas de fugue, le FGAO peut indemniser les victimes selon la responsabilité civile. 
  • Il y a une collision dans une place de stationnement, vous pouvez être indemnisé pour les dommages. Vous n’encourez aucune pénalité si votre voiture est correctement garée. 
  • Sinistre lié aux intempéries ou à une catastrophe naturelle : le montant de l’indemnité dépend du montant de l’assurance souscrite. La couverture au tiers ne s’applique pas à ce type de cas. 
  • Vol ou détérioration du véhicule : les réclamations sont indépendantes de votre volonté. Elles ne peuvent donc entraîner une augmentation de vos cotisations d’assurance. Vous serez indemnisé en fonction de la garantie que vous payez. 
  • Bris de glace : lorsqu’il se produit en cas d’accident responsable, il ne génère aucune pénalité. 
  • Panne de feux tricolores : pas de faute de sa part, les conditions de son contrat sont restées inchangées.

Quand disparaît-il ?

Votre peine vous suivra jusqu’à son expiration deux ans après. Si l’assuré omet de déclarer une perte de responsabilité dans le délai de deux ans, la prime sera réduite au taux de base et le facteur de réduction-augmentation est appliqué à nouveau à 1. Cette pénalité “descente rapide” est appliquée à l’échéance chaque année. 

Quand disparaît-il ?
Source : shutterstock.com

Comment trouver une assurance pour les assurés malussés ?

Un mauvais contrat auto est un problème qui peut arriver rapidement. Nombreuses sont les situations qui engagent votre faute en cas de dommages, non-paiement de cotisations, être jeune conducteur après avoir acheté une voiture… Dans ce cas, il peut être plus difficile d’obtenir une assurance auto sans payer une grande somme. Il est donc parfois difficile de garder votre voiture en bon état lorsque vous avez un malus.

Toutefois, si aucune compagnie n’accepte de vous fournir, vous pouvez porter plainte auprès de la BCT et tenter votre chance auprès d’une assurance en ligne. Un bureau central de souscription a été mis en place pour aider les automobilistes qui ne peuvent pas trouver une compagnie qui les couvrira. Cette agence étatique a pour vocation d’intervenir auprès de la compagnie d’assurance pour trouver une solution. 

Pour bénéficier de l’aide de la BCT, il vous suffit de vous inscrire dans les 15 jours à compter du second refus de la compagnie. Vous devez lui faire part de votre choix d’entreprise et vous assurer que vous en avez besoin.

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.