L’investissement immobilier : que devez-vous savoir ?

Accueil Immobilier L’investissement immobilier : que devez-vous savoir ?

Lorsque vous achetez une maison afin d’en tirer un revenu, vous effectuez un investissement immobilier. Cependant, ce n’est pas une démarche anodine. Il faut connaître le marché afin de ne pas effectuer un investissement à risque. Ces quelques lignes vont vous familiariser avec ce domaine.

Pourquoi faire un investissement dans l’immobilier ?

Plusieurs raisons poussent les investisseurs à placer de l’argent dans le secteur de l’immobilier. En premier, c’est un moyen sûr et fiable de se constituer un patrimoine durable, et donc bon pour les finances. Le prix de l’immobilier ne baisse jamais. Il est en constante évolution. Cela permet également l’obtention d’une plus-value (un bénéfice) au moment de la revente.

Un investissement immobilier peut être une source de revenus fiables lorsque le logement est bien placé. Son propriétaire peut se constituer une rente et former un tout nouveau patrimoine. Ce dernier peut servir dans la réalisation d’un projet ou dans la préparation d’une retraite. Les projets à réaliser suite à un investissement immobilier sont nombreux. Quoi qu’il en soit, il améliore le pouvoir d’achat à tous les niveaux.

Depuis quelques années, l’État a mis en place des dispositifs fiscaux poussant les investisseurs à se tourner davantage vers le secteur de l’immobilier. Parmi ces systèmes, il y a la loi Pinel. Elle permet à tout investisseur de bénéficier d’une réduction d’impôt lorsqu’il décide d’acheter un logement neuf pour le mettre en location. La loi Malraux propose à peu près les mêmes avantages mais dans l’achat de logement ancien nécessitant des travaux.

Les risques potentiels d’un tel investissement

Les risques auxquels s’exposent les investisseurs immobiliers sont surtout liés à la partie locative. En premier lieu, il y a le risque d’impayé. En effet, il n’est pas rare de voir des locataires fuir un mois de loyer. Cependant, ce constat est faible dans le parc privé. La plupart des résidents sont tenus à un contrat de location stricte.

Autrement, le manque d’étude de marché peut avoir des conséquences lourdes pour l’investisseur. La démarche doit se faire en fonction du niveau de revenu espérer par le propriétaire. Le risque d’insatisfaction en raison d’un manque d’analyse arrive aux investisseurs insoucieux.

En effet, il faut voir le dynamisme de l’endroit car cela compte pour beaucoup dans le choix réalisé par les locataires. Une famille va plutôt se pencher sur un bien situé à proximité d’une école et du marché.

Pour une location vacances, le risque est surtout visible au niveau du propriétaire du bien immobilier. Il arrive à un moment donné où l’offre locative soit supérieure à la demande. De ce fait, certains logements demeurent inhabités plus longtemps que les autres. Pourtant, les charges et les taxes générées par le bien immobilier restent toujours à payer par son propriétaire. De ce fait, pour compenser cela, certains décident d’opter pour une augmentation du loyer. Ce qui est évidemment inadapté dans certains cas et finit par devenir une perte d’argent pour l’investisseur.

Quels sont vos droits lors d’un investissement dans l’immobilier ?

Le droit d’un investisseur immobilier sur un logement varie en fonction du type d’acquisition réalisé. Il y a le cas d’un achat de biens en copropriété. Est appelé comme tels les logements qui font partie d’un appartement ou d’un pavillon (un ensemble de maisons construites sur un terrain commun). Au lieu de disposer d’un acte de propriété, le propriétaire possède une quote-part. Les droits du propriétaire sont alors restreints. Dès qu’une décision impacte l’harmonie de la copropriété, elle n’est pas autorisée.

Par contre, lorsque vous achetez un bien en individuel, vous avez tous les droits sur celui-ci. Toutefois, une modification qui impacte l’aspect externe du logement doit toujours être validée par les autorités compétentes.

En tant qu’investisseur immobilier, vous avez le droit de reprendre votre bien. Du moment que cela est conforme au contenu du contrat de location. Par exemple il faut communiquer un préavis pour permettre au locataire de se trouver un autre logement. Vous avez également la possibilité d’augmenter le loyer tant que ça reste dans la fourchette de prix indiqué par la loi.

Qu’est-ce que la loi Pinel ?

La loi Pinel est un dispositif mis en place par l’État pour encourager l’investissement immobilier locatif. Il a été mis en place en 2014 par l’ancienne ministre du logement Sylvia Pinel. C’est ce qui a donné le nom de cette loi.

Son principal objectif est d’attirer les Français à investir dans le logement locatif afin d’augmenter le nombre de parc locatif de logement sociaux et intermédiaire. Pour parvenir à cet objectif, l’État propose une défiscalisation. C’est un mécanisme de réduction d’impôt qui s’élève à 12% du prix d’achat du logement. C’est la condition lorsque le bien immobilier est mis en location durant six ans.

Si la durée de la location est de 9 ans, la défiscalisation atteint les 18%. Au-delà de cette durée, elle atteint un plafond de 21%.

Cette loi présente d’autres avantages comme le fait de pouvoir louer le bien immobilier à un membre de sa famille. Ce qui n’était pas le cas avec la loi le Duflot. En tout, avec les mesures prises par le gouvernement, un investisseur immobilier peut faire une économie de 6000 euros par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Praesent consequat. Donec Donec elit. luctus id id