Gestion de la trésorerie : comment l’améliorer ?

- Advertisement -

Pour qu’une entreprise ou une collectivité locale puisse effectuer durablement ses activités, une bonne gestion de trésorerie est requise. Cela repose sur le suivi, le contrôle et l’évaluation de plusieurs paramètres. Pour ce faire, elles disposent d’outils pratiques regroupant toutes les données en un point.

En quoi consiste la gestion de la trésorerie ?

La gestion de trésorerie consiste à optimiser l’utilisation des moyens financiers dans une perspective de rentabilité. À cela s’ajoute l’étude des risques pouvant y faire obstacle et mettre la vie de l’entité en péril. Ainsi, des outils spécifiques sont employés pour améliorer la gestion de la trésorerie. Ils permettent également d’établir des prévisions concernant les exigences à satisfaire. On parle alors de besoin en fonds de roulement (BFR). Le fonds de roulement désigne le budget permettant de financer les activités de l’entité (FR).

D’ailleurs, la formule pour calculer la trésorerie consiste à faire la différence entre les FR et le BFR.

L’équilibre entre les dépenses effectuées et les recettes est primordial. C’est pourquoi il faut dresser un plan de trésorerie. Ce document concerne les prévisions à très courte échéance axées sur les opérations courantes de l’entité (mensuellement). Cela permettra à terme de déterminer si le solde est débiteur (présence de manques) ou créditeur (réalisation de bénéfices).

La gestion de trésorerie, c’est aussi décider des actions à entreprendre selon les circonstances. En cas de solde négatif, il faudra choisir la solution de financement adaptée (les différents types de crédits bancaires). À l’inverse, les excédents doivent être réinvestis ou placés selon les opportunités.

Pourquoi est-il important de bien gérer sa trésorerie (en entreprise, collectivité, etc.) ?

La trésorerie reflète la santé financière d’une entité. L’intérêt d’une bonne gestion de trésorerie couvre ainsi plusieurs aspects de son fonctionnement.

En quoi consiste la gestion de la trésorerie ?
Source : shutterstock.com

Assurer la disponibilité des fonds pour les paiements 

Il est clair qu’une entité a besoin de fonds pour son cycle économique. Pour que ceux-ci soient disponibles pour financer chaque activité, il importe de gérer les flux monétaires. Chaque encaissement ou décaissement doit être contrôlé. En définitive, cela favorise la continuité de l’entité.

Par ailleurs, en effectuant un suivi régulier des dépenses, l’entité sera en mesure de déceler les rubriques superflues. S’en tenir aux priorités est également gage d’une trésorerie saine.

Encadrer les investissements 

Savoir profiter des opportunités pour investir ses excédents est crucial pour générer du profit et améliorer la gestion de la trésorerie. Cependant, cette étape ne peut être accomplie sans identifier les risques que cette initiative représente. Une trésorerie bien gérée se sert de tous les indicateurs pertinents pour se rapprocher des effets escomptés.

Par la même occasion, cela agit en tant que vecteur de croissance et contribue à l’image auprès des partenaires. Aussi bien qu’un business plan bien éclairé, une bonne gestion de trésorerie facilitera les financements.

Gérer les variations de stocks 

Il existe plusieurs stratégies pour regagner de la trésorerie en cas de déficit. Accroître ou réduire les stocks obéit à la loi de la demande et de l’offre. Il faut également prendre en compte le secteur dans lequel l’entité opère. C’est à ce titre qu’une trésorerie bien gérée s’impose. En effectuant un suivi rigoureux des marchandises vendues, il est possible de définir la quantité à mettre en réserve. En vérité, les produits non écoulés constituent des pertes.

Gérer les variations de stocks 
Source : shutterstock.com

Le cas particulier de la trésorerie des collectivités locales 

Tout comme l’entreprise, les collectivités locales sont appelées à gérer leur trésorerie. Celles-ci réalisent des dépenses à hauteur du budget alloué par le Trésor public. En fait, il s’agit de la redistribution des impôts collectés par l’État. L’équilibre budgétaire est un impératif et le fonds de roulement doit être réévalué à chaque fin d’exercice.

Néanmoins, la gestion de trésorerie des collectivités locales n’est pas intégrée dans la recherche de profit. Les excédents sont appelés disponibilités et ne peuvent être placés dans d’autres comptes à part celui de l’État.

Quels sont les bons outils pour une trésorerie bien gérée ?

Pour améliorer la gestion de la trésorerie, l’entreprise ou la collectivité locale doit se munir des bons outils.

Microsoft Excel ou Google Sheets sont des logiciels permettant d’organiser un certain nombre de données essentielles à l’entité. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble sur la trésorerie et les divers facteurs entrant en jeu.

Ces solutions arborent des modèles de gestion de trésorerie prédéfinis qui vous assurent une prise en main rapide. Qui plus est, l’abonnement est abordable sachant qu’il existe des packs business pouvant s’étendre à plusieurs postes.

Néanmoins, leurs points faibles résident dans leur manque de personnalisation pour s’adapter à votre entreprise. C’est pourquoi certaines firmes ont décidé de développer leurs propres logiciels. Les options telles que la synchronisation et la mise à jour des données sont très prisées.

Les banques ont adopté cette optique et proposent une plus grande fiabilité. Sinon, vous avez également des logiciels entièrement en ligne qui automatisent les prévisions.

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.