Création d’entreprise en Espagne : tout ce que vous devez savoir !

Accueil Entreprise et Business Création d'entreprise Création d'entreprise en Espagne : tout ce que vous devez savoir !

L’Espagne fait aujourd’hui partie des pays qui attirent le plus d’investisseurs. Et pour cause ! Sur place, le taux de chômage grandissant permet de trouver une main-d’œuvre qualifiée rapidement et surtout, avec un SMIC deux fois moins élevé qu’en France. Par ailleurs, les charges salariales et patronales sont moins élevées avec un impôt sur les sociétés qui avoisine les 15 %. Et si on ajoute à cela un climat agréable toute l’année, voici donc pourquoi vous aurez tout intérêt à passer par une création d’entreprise en Espagne !

Quelle structure juridique choisir ?

Pour une création d’une entreprise en Espagne, il est d’abord nécessaire de s’interroger sur la structure juridique à choisir. Et pour cela, il est toujours préférable de passer par des spécialistes en la matière qui vous faciliteront considérablement les démarches administratives. En plus, ils pourront vous aider pour obtenir des subventions au départ.

La SARL (sociedad limitada)

La SARL espagnole ressemble à s’y méprendre à la structure française. De la même manière, votre responsabilité se limite au capital de l’entreprise et elle pourra compter un nombre illimité d’actionnaires.

La société anonyme (sociedad anónima)

Là encore, le modèle est similaire à celui de la structure française mais néanmoins, plus contraignant. En effet, pour ouvrir ce type de structure, il vous faudra impérativement présenter un capital à hauteur de 60 000 €.

Le statut de travailleur autonome

En Espagne, c’est un statut qui vous permettra d’exercer une activité indépendante auprès de clients espagnols. C’est un choix intéressant dans la mesure où il vous permet de tester le marché avant de voir plus gros. En plus, les formalités sont généralement beaucoup plus souples et les cotisations réduites.

Doit-on passer par l’expatriation ?

Pour la création d’une entreprise en Espagne, il faut savoir que l’expatriation n’est pas obligatoire. Toutefois, il faut tout de même respecter certaines règles. Par exemple, une présence physique sur le sol espagnol est obligatoire, ce qui pourra se traduire par des locaux commerciaux ou l’achat d’un appartement. L’option du co-working est également envisageable si vous souhaitez toujours vivre dans votre pays d’origine. En revanche, vous êtes obligés d’employer au moins un salarié si vous ne souhaitez pas être résident.

Les formalités obligatoires

Pour créer une entreprise en Espagne, il faudra respecter certaines formalités obligatoires. Par exemple, votre présence est exigée pour pouvoir entamer certaines formalités administratives. Ici, vous passez par la délivrance d’un visa de type C qui est généralement délivré pour des motifs touristiques, familiaux ou professionnels.

Par ailleurs, vous devez impérativement vous munir d’un numéro d’identification pour étrangers (NIE) afin de pouvoir exercer sur le sol espagnol. C’est d’ailleurs ce qui vous permettra d’ouvrir un compte bancaire ou encore, d’investir dans des bureaux. Mais là encore, vous serez largement guidés et accompagnés dans vos démarches par des professionnels qualifiés. Avec différentes formules en fonction de la structure juridique choisie, ce sont eux qui entament l’ensemble des démarches administratives pour vous simplifier la vie. Par ailleurs, un conseiller français sera à vos côtés pour vous aider à comprendre le système administratif et juridique du pays. Simple, pratique, c’est une astuce indispensable à connaître pour mettre toutes les chances de votre côté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quis, quis amet, libero odio commodo Aliquam tristique Phasellus at