Coworking : un marché en pleine maturité voué à poursuivre sa croissance

Accueil Entreprise et Business Coworking : un marché en pleine maturité voué à poursuivre sa croissance

À la fin de 2019, L’association France Tiers Lieux a entrepris la mise en place de la trentaine de recommandations du rapport Lévy-Waitz sur le coworking. L’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) doit mettre à disposition près de 50 millions dans un fond d’investissement pour aider à la croissance du marché en France. Où en est le développement du coworking dans l’Hexagone aujourd’hui ?

Un marché soutenu par le gouvernement

Bien que le marché du coworking soit encore jeune, il n’en est plus à ses balbutiements. Pour son passage à l’adolescence, il commence à se structurer en filière économique. L’Association France Tiers Lieux, présidée par le signataire du rapport remis au ministre du logement, Patrick Lévy-Waitz, a entrepris ses travaux en fin d’année 2019 afin d’en assurer sa croissance en 2020. L’objectif est de permettre à l’association de mettre en œuvre, en tant que bras opérationnel, les recommandations de ce rapport sur la mission coworking et de défendre les intérêts des tiers-lieux.

Pour y arriver, les entreprises les plus importantes du marché participent activement, dont Bureaux À Partager, un des joueurs clé de l’industrie et qui permet à tous ceux qui recherchent un bureau en France de trouver l’endroit idéal pour poursuivre leur croissance, et ce, dans la structure la mieux adaptée à leurs besoins. On y trouve des espaces pour tous, peu importe le nombre de postes recherchés, et dans la grande majorité des villes de France.

Des investissements financiers importants

Représenté par le Conseil national des tiers-lieux, la filière créée l’été dernier et installée par le ministère de la Cohésion des territoires s’est donné comme objectif de créer 300 nouveaux tiers-lieu en utilisant une enveloppe de 45 millions d’euros. Les tiers-lieux sont des espaces de coworking, des fablabs, des repair’cafés, des fabriques de recherche et des friches culturelles. Ce qui les lie est leur capacité à réunir sous un même toit plusieurs activités, de participer au développement économique d’un territoire donné et de faire vivre une communauté de personnes qui s’y rassemblent.

Aujourd’hui, le coworking dans son ensemble représente 2 % à 3 % du marché total des bureaux. Afin de le faire grandir encore un peu plus, le gouvernement a créé un autre plan financier qui permettra le développement des tiers-lieux. Grâce à un fonds d’investissement de 50 millions d’euros sous la direction de l’Anru et en co-gestion avec la société de gestion d’actifs Amundi, le gouvernement entend quadrupler le nombre d’espaces de coworking en France d’ici 2025.

Un autre support financier viendra lui aussi enrichir le marché. Le plan d’investissement volontaire d’Action Logement prévoit en effet une mise de fonds pour la création de lieux de coworking. Le budget de 50 millions d’euros doit se séparer en deux, soit 30 millions d’euros de subvention qui s’accompagnera de 20 millions d’euros en prêts.

Une croissance continue sur les 5 prochaines années

En fin d’année dernière, le nombre d’espaces de coworking en France s’élevait à 1 741. Ce chiffre est en augmentation constante puisqu’il a triplé par rapport à celui de 2017. Selon les prévisions de Bureaux à Partager, ce chiffre devrait passer à près de 7 000 d’ici les 5 prochaines années.

La crise sanitaire du coronavirus a démontré l’importance pour une entreprise de pouvoir permettre à ses travailleurs d’exercer leur travail hors des murs du bureau. Mais elle a aussi démontré qu’il est très difficile pour les télé-travailleurs de se passer de la vie sociale qu’ils partagent avec leurs collègues. L’accès pour ceux-ci à des sites de coworking peut représenter une des solutions futures dans la relation entre les employeurs et leurs employés. Elle permettrait à ces derniers de limiter leur déplacement pour se rendre au travail, tout en bénéficiant d’un cadre social stable et actif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

ut libero diam venenatis eleifend dolor. ipsum dolor sit efficitur. leo