Comment ouvrir un compte commun ?

- Advertisement -

Le compte joint est particulièrement courant chez les couples. Il est souvent ouvert au début de la vie commune. Au-delà de son côté symbolique, l’option permet de mieux gérer le budget du ménage et de limiter les frais bancaires. Cette solution n’est pas pour autant réservée aux couples. De plus, elle ne se limite pas nécessairement à deux cotitulaires. 

Un compte joint : c’est quoi ?

En toute logique, vous devez être au moins deux pour ouvrir un compte commun. Le compte joint se définit en effet par le fait d’être souscrit et détenu par plusieurs personnes. Néanmoins, vous ne devez pas forcément avoir un lien de parenté avec le ou les cotitulaires. Ainsi, un compte commun peut être partagé par des conjoints, des amis, des colocataires, des collègues… 

Le compte joint est généralement associé au compte courant. Cela dit, il est également possible d’ouvrir certains comptes épargnes à plusieurs. C’est notamment le cas des comptes-titres, des comptes à terme ou encore des livrets d’épargne fiscalisés. Les livrets d’épargne réglementée, en revanche, n’autorisent pas les cotitulaires. Ils ne peuvent être souscrits qu’à titre individuel. Vous pouvez donc les choisir pour préparer votre retraite en toute sérénité, sans craindre les incidents de paiement. 

Un compte joint : c’est quoi ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les avantages et les inconvénients ? 

Le compte joint permet de visualiser et d’organiser le budget des personnes vivant ensemble. Ce système facilite par ailleurs l’accès aux fonds requis pour les dépenses communes. Effectivement, chaque cotitulaire peut réaliser des retraits ou même des paiements à partir du compte. Cette situation risque toutefois de compliquer le suivi des sorties et d’exposer les cotitulaires aux incidents bancaires. 

Il s’agit de l’inconvénient majeur des comptes communs. Tout incident de paiement est la responsabilité de tous les signataires de la convention de compte. Ce problème est moins remarquable avec les couples mariés en raison de la solidarité entre époux. Dans les autres cas de figure, certains cotitulaires pourraient être pénalisés par les agissements des autres. Il en est de même pour l’émission de chèques sans provision. Tous les signataires risquent l’interdiction bancaire.

Comment cela fonctionne ?

Vous avez le choix entre deux options pour ouvrir un compte commun. Il peut être créé au nom de « X et X » ou de « X ou X ». Le premier cas correspond à un compte indivis. Autrement dit, aucune opération ne peut être validée sans les signatures des cotitulaires. Vous devez donc signer ensemble les ordres de virement, les chèques, les autorisations de prélèvement… Peu pratique, cette solution est néanmoins plus sûre, si les signataires ne se font pas confiance.

Le second cas donne plus de liberté à tous les cotitulaires. Chacun aura d’ailleurs accès à la plupart des services et des avantages des comptes personnels. Ainsi, une seule signature suffit pour les transactions courantes comme les virements, les retraits, les prélèvements, les paiements par chèque… En revanche, les cartes bancaires sont toujours nominatives. Chaque titulaire devra demander, utiliser et renouveler la sienne.

Comment cela fonctionne ?
Source : shutterstock.com

Quelles démarches pour ouvrir un compte commun ?

Pour ouvrir un compte commun, vous devez suivre la même procédure que sur un compte individuel. Seul le nombre de titulaires change. Ainsi, chacun devra signer la convention de compte et fournir les documents de rigueur dans le secteur, à savoir : 

  • Une pièce d’identité (CNI, permis de conduire, passeport ou titre de séjour) ;
  • Un justificatif de domicile valide (de moins de trois mois) ; 
  • Un exemplaire de signature. 

Votre interlocuteur peut aussi demander un justificatif de revenu et un RIB de compte individuel, selon le pack souscrit. En général, ces exigences donnent ensuite accès à des formules premium. Ces offres accordent certaines prérogatives comme des cartes individuelles, des assurances, des crédits, etc. Pour un simple compte joint, la procédure est allégée auprès des réseaux traditionnels, des banques en ligne et des néobanques.

Html code here! Even shortcodes! Replace this with your code and that's it.