A l’instar de la consommation et de l’épargne, l’investissement fait partie des fonctions économiques importantes. L’investissement se définit comme le paramètre nécessaire pour produire les ressources à dépenser. Il peut générer plusieurs sortes de revenus dont les revenus passifs. Cette technique encore inconnue du grand public devient de plus en plus prisée. Qu’entend-on vraiment par revenus passifs? En quoi consistent-ils? Et comment réellement en profiter? Voici des éléments de réponses!

Qu’est-ce qu’un revenu passif?

De façon basique, le revenu passif est le gain que l’on acquiert sans vraiment travailler ou avec un minimum d’investissement. Ce principe de l’effort fourni est à apprécier de façon technique et nuancée. En effet l’individu qui profite de revenus passifs peut avoir réalisé au début de son initiative des efforts pour les générer sur le long terme. Cela peut s’illustrer par des exemples comme la construction de biens immobiliers, l’écriture d’un livre, ou encore la mise en place d’une affaire.

On comprend donc qu’à travers ces exemples que l’initiateur de ces projets après les phases citées peut percevoir des revenus sans désormais travailler. Le principe du revenu passif est fonction du temps, quoi qu’il faille retenir qu’il ne dure pas éternellement. Certains durent des dizaines de décennies pendant que d’autres juste quelques années. L’évidence est qu’il existe une raison ou une autre qui finira par interrompre un revenu passif. Pour minimiser ces risques, il est conseillé la création de plusieurs revenus passifs. Cela permet de s’assurer que le tout ne s’estompe pas au même moment. En dehors des efforts de départ de certains revenus passifs, ces derniers peuvent nécessiter un entretien. Certains revenus sont qualifiés de semi-passifs. Il s’agit surtout des revenus qui pour continuer par être générés doivent être entretenus. Les revenus passifs existent sous deux formes à savoir: ceux qui nécessitent des capitaux et ceux qui n’en ont pas besoin pour démarrer. Comment générer des revenus passifs? Voyons ensemble quelques exemples…

Générer des revenus en investissement en bourse

La bourse représente l’un des moyens les plus prisés de se créer des revenus passifs. Le principe de la bourse est de choisir ou d’acquérir un actif qui rémunère. Les options qui se présentent sont les actions et les obligations. Si l’objectif est de créer des revenus passifs, il vaut mieux ne penser seulement aux investissements boursiers dans l’or, l’argent ou encore les comptes bloqués car, l’inconvénient est que ces options ne paient que de façon périodique.

En raison des fluctuations et de leurs coûts un peu exorbitants parfois, les obligations ne sont pas vraiment les bonnes options pour générer des revenus passifs. Il vaut mieux se pencher sur les actions. Cependant, avant de prendre des actions il est nécessaire de s’assurer que ces dernières paient des dividendes qui ne doivent pas être trop faibles, et qui doivent croître dans le temps. Il faudra aussi tenir compte du prix d’achat des titres et de la rentabilité projetée de la société dans laquelle on investit.

Faire des sondages rémunérés

Cette méthode est simple à mettre en œuvre pour avoir des revenus passifs. Il consiste à participer à des enquêtes pour recevoir en réalité de l’argent ou des chèques cadeaux. Il existe en effet, des plateformes dédiées qui permettent les sondages. L’utilisateur devra juste s’inscrire sur le site web, mettre à jour son profil puis répondre aux questionnaires directement sur le site ou via son mail. Les gains sont perçus dès que le seuil indiqué est atteint.

Les gains varient selon les plateformes et ne dépassent pas généralement 3 euros. Ils sont fonction de la durée de l’enquête. La seule condition véritable pour participer à ces sondages est d’avoir au moins 15 ans. Les gains peuvent être reçus par Paypal, par chèque, virement bancaire, par chèque cadeau… Néanmoins, il faudra être vigilant au moment de choisir le site web sur lequel se déroulera le sondage rémunéré, l’utilisateur ne devra jamais rien payer.

Créer un site web et le monétiser

La réalisation d’un site web comporte des avantages à bien d’égards! Dès que l’utilisateur se rend compte que sa plateforme génère du trafic, il peut l’utiliser pour générer des revenus passifs. Les méthodes pour y arriver sont légions. L’une d’elles est Google Adsense qui se base sur une rémunération au CPC (Coût Par Clic) avec pour paramètres de base, les bannières publicitaires, mais vous avez aussi une nouvelle plateforme qui émerge dans le monde : EZOIC.

Même si cette méthode est facile à réaliser, elle ne paie pas bien et les bloqueurs de publicités ne sont pas vraiment touchés. Les utilisateurs peuvent recourir également à l’affiliation, à la vente de leads, aux partenariats, ou encore à la vente des services.

Peut-on vivre de ses revenus passifs?

Cette question généralement suscitée au niveau de nombreuses personnes est extrêmement relative. Il est parfaitement possible de vivre avec les revenus passifs. Il faut cependant savoir que cela nécessite énormément de travail, d’aptitudes et de disponibilité. Pour aussi vivre en permanence avec ces revenus, il est conseillé de les diversifier pour en avoir plusieurs. D’autres aussi peuvent décider d’opter pour des revenus passifs pour compléter leurs revenus actifs… Bref, le choix est personnel!

Doit-on déclarer les revenus passifs ?

La peur des impôts fait généralement que les gens ont du mal à déclarer leurs activités. Cette question de déclaration des revenus passifs est également relative. Cependant ceux qui ne veulent pas voir leurs notes d’impôts se saler, peuvent recourir au régime micro-BNC. Il s’agit d’une disposition étatique de déclarer ses revenus sans avoir à les soumettre aux impôts. Les seules conditions sont que l’activité doit être de services et les bénéfices générés ne doivent pas dépasser 32600 euros l’année.

Plus de news business :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici