Bitcoin et Ethereum : des cryptomonnaies en chute libre ?

AccueilEconomies et FinancesBitcoin et Ethereum : des cryptomonnaies en chute libre ?

La spéculation influe significativement sur la valeur du Bitcoin. La monnaie virtuelle est donc habituée aux fortes fluctuations. Par exemple, elle est passée de 1 000 à 20 000 dollars en 2017. Le cours est ensuite redescendu sous la barre des 4 000 dollars en 2018. Or, la devise est souvent un bon indicateur des mouvements du cryptomarché. Ainsi, le public s’interroge concernant la tendance baissière actuelle. 

Est-ce le moment d’acheter des Bitcoin ou des Ethereum ?

Est-ce le moment d'acheter des Bitcoin ou des Ethereum ?
Source : Oleg Znamenskiy / Shutterstock.com

Bitcoin et Ethereum sont actuellement les deux plus importantes devises crypto en matière de valorisation monétaire. Le premier n’est plus à présenter en raison de son statut de précurseur et sa renommée mondiale. Le second, en revanche, est resté assez discret avant l’engouement populaire pour l’économie virtuelle. 

En avril 2021, le Bitcoin (BTC) a atteint la valeur historique de 62 732 dollars, soit une hausse de 114 % depuis janvier. L’Ethereum (ETH) a suivi la même tendance en culminant à 4 380 USD en mai. Selon les analystes, ce phénomène s’explique par l’arrivée de CoinBase à Wall-Street, le 14 avril

Depuis, les deux monnaies virtuelles n’ont cessé de perdre de leur valeur. Cette courbe descendante est parfois accentuée par des faits divers. Le cours du Bitcoin a notamment reculé de 27 % en un mois après des Tweets d’Elon Musk. L’Ethereum a également été touché. Mi-juillet, le BTC et l’ETH ont été estimés à 31 745 USD et 1 926 USD. 

Le contexte est plutôt favorable, si vous voulez acheter ces cryptoactifs sur la plateforme d’échange de crypto monnaie Godex.io. Toutefois, les spécialistes redoutent la baisse du prix du Bitcoin en deçà de 30 000 dollars. Sous ce seuil, les détenteurs de BTC risquent de paniquer, entrainant l’éclatement de la bulle spéculative et la fin de la monnaie numérique. 

Pourquoi une telle baisse des cours de ces cryptomonnaies ?

Pourquoi une telle baisse des cours de ces cryptomonnaies ?
Photo de Liza Summer provenant de Pexels

En apparence anodines, les interventions du PDG de Tesla ont souvent des effets notables sur les indices Bitcoin et Ethereum. Le constructeur américain détient en effet une importante réserve de valeur en BTC. De ce fait, les messages suggérant la vente de ces jetons ont réussi à miner la confiance du public. Les traders se sont donc empressés de céder leurs cryptoactifs, menant à une chute du cours. 

Cependant, la volatilité de l’argent virtuel vient surtout de sa vulnérabilité aux facteurs extérieurs et de sa nature spéculative. La confiance représente en effet la base de ce système financier alternatif. De plus, ces devises virtuelles ne disposent pas de régulateurs comme les monnaies fiduciaires. Elles sont donc plus exposées aux stress exogènes. 

D’autre part, les actifs numériques sont sensibles aux décisions politiques au même titre que l’économie classique. Les conflits avec les autorités internationales ont même eu raison de Libra : la cryptomonnaie de Facebook. Depuis, le projet a adopté un nouveau nom, « Diem », et a revu ses ambitions à la baisse. 

Ainsi, les autorités chinoises ont déstabilisé les cours du BTC et de l’ETH en mai 2021, en insistant sur leur opposition aux cryptomonnaies. Ironiquement, la Chine a aidé à réduire la difficulté du minage de Bitcoin en fermant de nombreux pools début juillet. Ce réajustement de la blockchain devrait à terme redresser la courbe actuelle. 

Quelle cryptomonnaie va exploser ?

Quelle cryptomonnaie va exploser ?
Photo de Rūdolfs Klintsons provenant de Pexels

Début 2021, Bitcoin et Ethereum ont atteint respectivement 630 milliards et 155 milliards de dollars de capitalisation. Ces indicateurs étaient prometteurs avant la baisse entamée en mai. Faut-il céder aux sirènes des cryptoactifs ? La prudence est de mise face à une telle conjoncture. Certains experts prédisent même le déclin des monnaies décentralisées. 

Cependant, ces analystes risquent d’être contredits par les spécificités des deux premières cryptodevises du marché. Bitcoin fait notamment preuve d’un niveau de résistance impressionnant. Ethereum compte par ailleurs réinventer son système à travers Serenity (Ethereum 2.0). 

Avec cette mise à jour majeure, les développeurs envisagent de passer de la preuve de travail (proof of work) à la preuve de participation (proof of stake). Le mineur devra, dans ce cas, immobiliser 32 ETH pour obtenir une récompense. Le réseau pourra ainsi gagner en liquidité et proposer des transactions plus rapides. 

Le pari du Litecoin

En raison de son grand potentiel, Litecoin (LTC) figure désormais parmi les altcoins à suivre. Son réseau peut notamment générer des blocs toutes les 2,5 minutes, contre 10 minutes pour BTC. Cette caractéristique permet d’ailleurs de comprendre l’intérêt grandissant pour la conversion Litecoin en Bitcoin

De plus, le LTC est peu onéreux du minage aux transactions. L’extraction peut en effet être réalisée sur un smartphone. Cette monnaie électronique est donc promise à un bel avenir. 

Source image de couverture : Oleg Znamenskiy / Shutterstock.com

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez les dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici