Acheter de la marchandise en gros : focus sur les grossistes en B2B

AccueilActualitésAcheter de la marchandise en gros : focus sur les grossistes en...

Le commerce B2B se définit avant tout par sa clientèle cible, à savoir les entreprises. Les transactions peuvent être réalisées à travers divers canaux, incluant les points de vente, le téléphone, l’e-mail et le site e-commerce. Cela dit, de nombreux clients B2B ont désormais tendance à privilégier les achats en ligne. Les grossistes doivent donc évoluer et choisir des solutions adaptées à ces nouvelles habitudes. 

Est-ce légal d’acheter et revendre ?

Est-ce légal d'acheter et revendre ?
Photo by Cytonn Photography on Unsplash

Il est tout à fait légal d’acheter de la marchandise en gros pour la revendre. Ce business model concerne d’ailleurs une large part du circuit commercial. Selon le contexte, le revendeur sera importateur, distributeur, détaillant, etc. La différence résidera surtout dans la gamme de produits, le public cible (particuliers, entreprises ou institutionnels), le volume proposé (commerce de gros ou vente au détail)…

Ainsi, un grossiste b2b en ligne se spécialise dans la vente en gros et s’adresse aux clients professionnels. Ces derniers peuvent être des sociétés, des e-commerçants ou d’autres acteurs du commerce interentreprises. Dans tous les cas, le fournisseur permet de s’approvisionner avec de grosses quantités de marchandises. Les clients souhaitant revendre devront toutefois acheter un stock au préalable. 

Le grossiste peut éventuellement devenir un fournisseur dropshipping, s’il dispose de la logistique nécessaire. Avec ce modèle, il s’occupera à la fois de l’entreposage, du conditionnement et de la livraison des produits. Les dropshippers seront, dans ce cas, de simples intermédiaires du commerce en ligne. Cette pratique est également légale. Il s’agit même d’une formule répandue dans la grande distribution. 

Cependant, les fournisseurs dropshipping sont souvent confrontés à des défis logistiques et techniques complexes. Ce système peut néanmoins être facilité par une plateforme SaaS supportant à la fois un portail de revente, une marketplace B2B et un modèle B2B2C.

Comment acheter en gros pour revendre ?

Comment acheter en gros pour revendre ?
Photo by Louis Hansel on Unsplash

Avant la démocratisation du dropshipping, un site de vente devait acheter de la marchandise en gros pour l’écouler auprès de sa clientèle. Aujourd’hui, les modèles commerciaux se sont diversifiés et n’impliquent plus nécessairement des achats en gros. Les grossistes B2B restent néanmoins incontournables pour une entreprise achetant par lots (gros fournisseur, gros distributeur, acteur en retail, etc.). 

En fonction de son positionnement, le commerçant peut acheter en grande quantité certains produits pour revendre au détail ou vendre en gros. Cette dernière option est la plus courante sur le marché interentreprises compte tenu de la définition du B2B. En effet, les établissements professionnels effectuent surtout des commandes en gros pour répondre à leurs besoins. Les particuliers, eux, achètent plutôt par envie. 

Quoi qu’il en soit, il faut avant tout trouver un fournisseur fiable pour obtenir des produits de qualité. Les achats en gros impliquent par ailleurs un investissement conséquent. De ce fait, des défaillances au niveau du grossiste peuvent rapidement se solder par des pertes financières importantes. Ce type de problème peut aussi affecter l’image des revendeurs en cas de non-conformité ou de retards de livraisons.

Néanmoins, un grossiste spécialisé peut être évalué assez facilement en vérifiant sa réputation en ligne et dans son secteur. Le distributeur, de son côté, peut améliorer son efficacité en optant pour une solution e-commerce B2B performante (fluide, puissante, agile, automatisée, etc.). 

Exemples d’articles à acheter et revendre

Exemples d'articles à acheter et revendre
Photo by Artem Beliaikin on Unsplash

Les négociants disposent actuellement d’un large choix de rayons pour acheter de la marchandise en gros et la revendre. En B2B, les biens d’équipement sont les articles les plus intéressants sur le long terme. Il peut s’agir de fournitures de bureau, de matériels informatiques ou de pièces détachées pour les industriels. L’essor de l’e-commerce rend également le métier de grossiste en emballage très prometteur. 

Les biens de consommation ne sont pas négligeables pour autant. Certains produits alimentaires comme les barres de céréales bio sont, par exemple, plébiscités par les revendeurs en ligne. D’autre part, les aliments et accessoires pour animaux ont besoin de plus de distributeurs en gros, vu la hausse continue de la demande. 

Indépendamment des produits vendus, le succès de ce type de commerce en ligne repose sur la performance de la plateforme du grossiste. Il existe néanmoins des services spécialement pensés pour les distributeurs et les fournisseurs B2B. Grâce à son système open source, la solution OroCommerce est particulièrement flexible et permet entre autres :

  • De diminuer le TCO (Total Cost of Ownership) ;
  • De créer un écosystème complet pour l’intégrer à des applications tierces ;
  • D’optimiser le process pour les acteurs et les vendeurs ;
  • De réduire le time to market ;
  • D’accéder à un moteur de workflow puissant ;
  • D’accélérer le ROI (Return On Investment).

Image de couverture par Hands off my tags! Michael Gaida de Pixabay

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez les dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici