Il y a eu la mécanisation, puis l’industrialisation, et l’automatisation. Puis est née l’industrie du futur, l’industrie 4.0. Cette notion propose de rendre plus « intelligentes » les usines en organisant de manière plus performante les moyens de production, grâce à l’évolution de la technologie.

Qu’est-ce que l’industrie 4.0 ?

L’industrie 4.0 désigne la révolution qui s’opère en ce moment au niveau des industries : les technologies numériques vont venir assister les processus de fabrication. Elle se base non seulement la robotisation des process, mais aussi sur leur intelligence et leur connectivité. Des logiciels ont été conçus pour permettre la mise en œuvre effective de l’industrie du futur : logiciel de CFAO, logiciel d’ERP (enterprise resource planning), ces plateformes dédiées à l’optimisation travaillent ensemble à l’élaboration des nouveaux processus industriels.

À titre d’exemple concret, il est désormais possible de concevoir un produit grâce aux logiciels dédiés, mais surtout, on peut construire des prototypes dans les plus brefs délais grâce à l’impression 3D. Dans le processus de fabrication, on pourrait avoir des mini véhicules intelligents automatisés qui recueilleraient les produits finis d’un cycle et les amèneraient vers un autre afin qu’ils soient utilisés comme des inputs et tout cela sans l’intervention de main-d’œuvre humaine.

Les éléments-clés de l’industrie 4.0

L’élément-clé de l’industrie 4.0 n’est autre que le robot : l’évolution de la robotique intelligente va grandement changer le monde. Mais le robot ne va pas détrôner l’Homme, car il faudra toujours un cerveau humain pour au moins concevoir les machines et les processus mis en œuvre. Il va plutôt permettre de résoudre des questions qui jusqu’ici remettaient en doute le développement sauvage de l’industrie et la pénibilité voire le danger de certains process. Les problèmes de vieillissement de population des pays industriels, de performance de la main d’œuvre, de pénurie de ressources humaines parfois, ne devront plus se poser.

Les robots peuvent être conçus pour être de plus en plus intelligents. Leur rôle va bien au-delà du simple geste d’assemblage de pièces. L’industrie 4.0 étant basée sur une production à la demande, personnalisée, les « mains-d’œuvre » doivent être capables de recevoir des instructions très spécifiques qui leur permettront d’exécuter cette production. Ils vont même être capables de travailler sur plusieurs chaînes et non plus sur un simple atelier de production. La flexibilité dont ils font preuve va aider l’industrie à être plus compétitive.

Les objets connectés dans l’industrie du futur

Les objets connectés sont des objets électroniques qui sont en communication les uns avec les autres. Ils ne sont reliés par aucun fil, pourtant, ils partagent des données, avec des téléphones, des tablettes, ou un ordinateur. Ils peuvent interagir avec leur environnement grâce à leur capacité à le percevoir et à l’analyser. Les objets connectés vont participer activement au développement de l’industrie du futur : dotés de capteurs, ils peuvent par exemple détecter des défauts dans la fabrication et immédiatement intervenir pour interrompre ou corriger le processus.

La technologie des objets connectés appliquée à l’industrie 4.0 va avoir un impact positif sur la qualité, la quantité et la rapidité de la production.

Plus de news business :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici