Le gouvernement socialiste de Pedro Sánchez a approuvé une amélioration du lien social de l’électricité et la création d’un autre lien social thermique (chauffage et eau chaude) à la similarité de ceux qui existent déjà dans plusieurs pays européens depuis des années. C’est ainsi que fonctionnent les mécanismes de bonus social et de cut-off dans les principaux pays de l’UE, selon les données collectées par Selectra :

Espagne

Le bon d’électricité social représente une remise de 25 à 40% sur la facture totale. Ce coût était auparavant assumé par les négociants de référence, c’est-à-dire ceux qui sont en mesure de produire, de distribuer et de vendre de l’électricité. La loi a été modifiée et tous les concessionnaires ont payé en fonction du nombre de clients. Cependant, le chèque de chauffage sera payé par le gouvernement. La nouvelle loi prévoit l’impossibilité de couper la lumière à certaines personnes considérées comme vulnérables. Jusqu’à présent, seuls les services essentiels tels que l’éclairage public, l’approvisionnement en eau, les institutions liées à la défense nationale, les prisons, les transports publics, les centres de santé et les services funéraires ont pu être supprimés.

Italie

La “prime sociale” pour l’électricité et le gaz signifie une réduction de 20% sur le coût annuel de l’électricité et une réduction de 15% sur la facture de gaz. Son coût est supporté par le gouvernement et les citoyens (par le biais des budgets et des impôts de l’État). Il n’est pas permis de couper l’alimentation des clients “Non disalimentabili”, c’est-à-dire ceux dont la vie dépend d’une machine qui doit être connectée au courant électrique. Il en va de même pour les consommateurs dont la fourniture fournit un service public.

France

Le chèque énergie remplace les tarifs dits sociaux (“Tarif de Première Nécessité” (TPN) pour l’électricité et “Tarif Spécial de Solidarité” pour le gaz) et inclut le propane, le butane, le fuel domestique, la biomasse, le chauffage collectif, etc ? Il peut également être utilisé pour améliorer l’isolation de la maison. Le rabais annuel varie entre 48 et 227 euros, selon les situations, avec une moyenne de 150 euros (le rabais moyen avec tarifs sociaux était de 114 euros). Son budget est pris en charge par le gouvernement et les citoyens par le biais des impôts. Il existe une “trêve hivernale” (du 1er novembre au 31 mars) dans laquelle l’interruption de l’approvisionnement n’est pas autorisée. De plus, il y a des Fonds de solidarité pour le logement dans chaque région, qui aident ceux qui ont le plus de difficultés à effectuer ces paiements. Les bénéficiaires du bilan énergétique bénéficient d’autres aides, comme le fait de ne pas avoir à verser un acompte à chaque fois que vous emménagez dans une nouvelle maison (environ 27 euros pour l’électricité), et une réduction de 80% sur le taux que vous auriez normalement à payer si un technicien devait intervenir pour interrompre l’approvisionnement pour non-paiement.

Portugal

Le “tarif social de l’électricité” et le “tarif social du gaz naturel” offrent des réductions de 33,8% pour l’électricité et 31,2% pour le gaz. Son coût est assumé par les entreprises de production d’électricité et, dans le cas du gaz, il est payé par les clients de cette énergie. Il n’existe pas de point de référence pour les “consommateurs vulnérables”. En outre, les avantages potentiels dépendent du lieu de résidence du consommateur.

Grande-Bretagne

Ces aides, appelées “régimes”, n’ont pas de tarif en tant que tel et dépendent des compagnies énergétiques. Son décaissement relève essentiellement de la responsabilité du gouvernement. Les retraités vivant seuls ou avec des enfants de moins de cinq ans ne sont pas autorisés à être isolés entre le 1er octobre et le 31 mars. En outre, les grandes compagnies d’énergie ont signé un accord pour ne pas couper l’électricité aux personnes handicapées, aux personnes souffrant de problèmes de santé à long terme, de graves problèmes financiers ou s’il y a de jeunes enfants à la maison.

Belgique

Le “tarif social” comprend l’électricité et le gaz. Ils appliquent le taux le moins cher du marché et l’exemption du paiement annuel fixe au commerçant. Son coût est supporté par les fournisseurs ainsi que par le gouvernement et les citoyens par le biais des taxes. Les coupures de courant pour non-paiement sont interdites par la loi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici