Lorsqu’une nouvelle entreprise vient de démarrer, elle a des plans et des objectifs que les entrepreneurs se sont fixés, et ils sont fermement convaincus qu’elle durera de nombreuses années. Cependant, les indicateurs démographiques économiques indiquent que la durée de vie moyenne d’une entreprise au Mexique est de 7,7 ans.

Si, pour créer l’entreprise, l’entrepreneur a pris la décision de constituer une société, quelle qu’en soit la nature, et que, le cas échéant, il est décidé de fermer l’entreprise, celle-ci doit être dissoute et liquidée, faute de quoi cette personne morale continuera à générer des obligations devant le système de l’administration fiscale (SAT).

Que faire si vous n’êtes pas prêt à liquider votre entreprise parce que vous voulez explorer de nouvelles alternatives qui vous permettront de donner une nouvelle vie à votre entreprise, existe-t-il une autre alternative ?

Oui, nos lois fiscales permettent de donner un avis de suspension d’activité lorsque toutes les activités économiques donnant lieu au dépôt de paiements périodiques ou de déclarations informatives sont interrompues, à condition que la personne morale n’ait pas à se conformer à d’autres obligations fiscales de paiement périodique, pour son propre compte ou pour celui de tiers.

La suspension des activités a une durée de deux ans, avec une prolongation d’un an, et les conditions pour pouvoir l’utiliser sont les suivantes :

  1. Le domicile fiscal de la société a un statut autre que non localisé.
  2. Qu’elle est à jour dans l’exécution de ses obligations fiscales.
  1. Que la raison sociale ou le registre fédéral des contribuables de l’entreprise ne fait pas partie de celles publiées par la SAT, via Internet, comme contribuables insatisfaits ou qui émettent de fausses factures.
  2. Que l’entité juridique en question possède un certificat de sceau numérique valide.

Les avantages d’une personne morale notifiant la suspension de ses activités devant le SAT sont les suivants :

  • Elle n’oblige pas les membres de la personne morale à la dissoudre et à la liquider immédiatement.
  • Elle permet dans un délai de deux ou trois ans, aux partenaires de repenser l’entreprise ou d’en changer l’objet afin d’essayer à nouveau de la rendre productive.
  • Pendant cette période, les associés peuvent trouver une personne qui a un intérêt à participer à l’entreprise, à apporter du capital ou à travailler pour la rendre viable.
  • Ils peuvent également obtenir un crédit qui leur permet de poursuivre leurs activités.

Pour qu’une personne morale puisse notifier la suspension de ses activités, elle doit le faire dans le mois qui suit la présentation de l’hypothèse ou du fait juridique qui la motive, par exemple, lorsque la décision de fermer l’entreprise a été prise ou, plutôt, de l’introduire dans une “virgule induite”.

S’il n’est pas possible de remédier à la situation, la société devra être dissoute et liquidée, auquel cas nous vous recommandons de vous adresser à un notaire public, qui pourra vous conseiller sur le processus à suivre pour réaliser ces actions avec sécurité et sécurité juridique.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici