“Nous nous attendons à ce que l’inflation mesurée par l’indice de référence s’accélère vers la fin de l’année, puis augmente progressivement à moyen terme, grâce à nos mesures “, a-t-il ajouté.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a assuré ce vendredi que l’incertitude par rapport aux perspectives d’inflation dans la zone euro s’éloigne, ce qui soutient les estimations des autorités monétaires.

La politique monétaire de la BCE

Dans un discours prononcé à Bali (Indonésie) lors de la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale, le banquier italien a souligné que l’économie de la zone euro “continue à se développer largement”, malgré l’avertissement d’une “certaine modération” après la “forte croissance” de 2017.

Ainsi, Draghi a indiqué que la politique monétaire de la BCE “continue de soutenir” la demande intérieure, ce qui a à son tour augmenté les données d’inflation. L’autorité monétaire nous a rappelé que l’accélération des prix est principalement due à l’appréciation de l’énergie.

“L’incertitude quant aux perspectives d’inflation s’estompe “, a dit M. Draghi. “Nous nous attendons à ce que l’inflation mesurée par l’indice de référence s’accélère vers la fin de l’année, puis augmente progressivement à moyen terme, grâce à nos mesures “, a-t-il ajouté.

La BCE prévoit que le taux d’inflation global se modérera à 1,7 % à la fin de 2018, contre 2,1 % en septembre, où il se stabilisera au cours des deux prochaines années.

En outre, le responsable de la stabilité des prix dans la zone euro a averti que les changements sur les marchés immobiliers et dans le secteur financier non bancaire devraient être surveillés en raison des risques encourus.

“Pour tirer pleinement parti de nos mesures de politique monétaire, d’autres domaines doivent contribuer de manière décisive à accroître le potentiel de croissance à long terme et à réduire les vulnérabilités “, a-t-il ajouté, faisant référence à la mise en œuvre de réformes structurelles, à la réduction de la dette et au strict respect du Pacte de stabilité et de croissance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici