En période de récession économique, la production diminue et le chômage augmente, créant des ressources inutilisées (travailleurs au chômage et capital inutilisé). Certains économistes préconisent des mesures fiscales gouvernementales pour mettre à profit les ressources inexploitées et produire pour satisfaire les achats publics de biens et de services.

Identification

Les ressources inutilisées sont des facteurs de production inutilisés (terre, travail et capital). Les chômeurs et les usines inactives sont des exemples de ressources inexploitées.

Effets

Pendant une récession économique, lorsque la production diminue et que la production diminue, davantage de ressources sont inactives à mesure que le chômage augmente et que les entreprises ferment ou réduisent leur production.

Prévention ou solution

L’économiste anglais John Maynard Keynes a écrit pendant la Grande Dépression et a soutenu qu’une augmentation des dépenses publiques stimulerait la demande mondiale et ferait travailler les ressources inexploitées.

Théories et spéculations

W.H. Hutt, dans son livre de 1939, “The Theory of Idle Resources”, s’oppose à la perspective de Keynes à ce sujet. Il a fait valoir que les travailleurs pourraient devenir inactifs en raison d’emplois saisonniers, du manque de demande pour leurs services ou du fait que les syndicats poussent les salaires au-dessus des niveaux que le marché peut supporter.

Considérations

Le gouvernement peut mettre à profit les ressources inexploitées en augmentant ses achats au moyen d’une politique budgétaire. Les économistes avertissent cependant qu’un “effet d’éviction”, où des impôts plus élevés ou des taux d’intérêt plus élevés résultent de dépenses publiques plus élevées, pourrait entraîner une baisse de l’investissement privé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici